2- A PROPOS DES QUATRE MERS : SI HAI ET DES ENTRAILLES EXTRAORDINAIRES : QI HENG ZHI FU.

Couprie M. Méridiens. 1995;104:75-90.
 Le Nei Jing Su Wen et le Nei Jing Ling Shu, classiques de médecine interne et tique médicale traditionnelle chinoise parlent de deux notions particulières se it à l'homme : les quatre Mers (Si Hai) et les entrailles extraordinaires (Qi Heng Nous nous proposons d'étudier les relations ou peut-être même les corrélations qui et unir ces deux éléments particuliers de l'être vivant. Nous constatons qu'à la le ces deux notions de la M.T.C., nous replaçons l'homme dans son élément : entre -rre, c'est-à-dire en précisant d'une part son axe de l'ontogénèse, et de son évolution ine, et d'autre part son axe de la phylogénèse et ses possibilités de communication. re Mers nous permettent de replacer l'être humain, de l'orienter dans son milieu "ordinaire et extraordinaire" le situant ainsi à l'image de l'empire de Chine, Hai Nei : l'Empire du Milieu, entre les quatre Mers.

  • 2043 Nombre de Vues
  • 2123 Nombre de Téléchargements
  • 29/08/2007 Ajouté le
  • 687.68 KB Taille