CEPHALEES ET ORIFICES.

Andres G. Revue Française d'Acupuncture. 1980;22:13-25.
En médecine traditionnelle chinoise les orifices ne sont pas  seulement considérés comme une mise en communication de  l'intérieur avec l'extérieur, mais surtout comme des "fenêtres"  qui permettent de percevoir, de distinguer et de régir les mondes  intérieur et extérieur. Ils sont de ce fait même très liés aux  organes des sens. Suivant la façon dont ils sont groupés dans les  textes, en "9", "7" ou "5", ils répondent à des intentions  différentes, jouent des rôles différents chez l'homme. Sur un  plan clinique les troubles des orifices responsables de céphalées  relèvent de deux causes principales : soit des atteintes par  énergie perverse, soit des perturbations locales liées à un  trouble viscéral ou à un trouble d'un mouvement global d'énergie  qui retentit sur un orifice. Mais ce n'est qu'une partie de la  pathologie des orifices qui semblent avoir une place non  négligeable dans certaines maladies psychiatriques pour  lesquelles l'acupuncture a un rôle important à jouer.

  • 3675 Nombre de Vues
  • 3813 Nombre de Téléchargements
  • 03/04/2008 Ajouté le
  • 470.45 KB Taille