LES VERTIGES EN ACUPUNCTURE.

Gourrin DM. Mémoire DIU d’Acupuncture, Bordeaux II. 1986.
Les vertiges en médecine chinoise sont divisés en vide de Yin des  reins, vide de sang, plénitude du Yang du foie et accumulation  des glaires. Pour la maladie de Ménière, il s'agit par contre  d'un vide de Yang des reins avec plénitude relative du Yin des  reins. Cette distinction est à la base de l'étiologie, de la  clinique et du traitement des vertiges. Les essais cliniques sont  rares et insuffisants, c'est pourquoi nous proposons un protocole  à la fin de ce travail.

  • 8255 Nombre de Vues
  • 8184 Nombre de Téléchargements
  • 02/07/2007 Ajouté le
  • 1.37 MO Taille