BIOT

Edouard Biot (1803-1850).

Sinologue et ingénieur. Fils du physicien Jean-Baptiste Biot, il étudie au collège Louis-le-Grand à Paris puis entre à l’École polytechnique en 1822. Il apprend la langue chinoise auprès de Stanislas Julien.

Biographie

Biot E. Mémoire sur divers minéraux chinois, appartenant à la collection du Jardin du roi. Journal Asiatique. 1839:206-230.
Jean-François Vandermonde s’établit à Macao comme médecin de la colonie portugaise. Il rapporta à Paris (1780) 80 échantillons minéralogiques de matière médicale chinoise accompagnés d’un résumé des chapitres correspondants du Pen-ts’ao-kang-mu. La collection Vandermonde devint la propriété d’Antoine-Laurent de Jussieu (1748-1836) puis de son fils Adrien (1797-1853). Elle fut vendue aux enchères à sa mort et rachetée par le Muséum. Edouard Biot qui avait signalé les échantillons dans le Journal Asiatique les a étudiés de 1835 à 1840 dans ses Mémoires sur divers minéraux chinois, appartenant à la collection du Jardin du roi (1839) et dans son lapidaire chinois (Huard). les analyses ont été menées par le minéralogiste Alexandre Brongniart.
 

Le Tcheou-liou, rites des Tcheou. Traduit par Edouard Biot. Paris: Benjamin Duprat. 1851. tome I. Livre V (sur la médecine).