BORSARELLO

Jean Borsarello (-2008).

1- gera: 28346/nd/tt
[LE MASSAGE DANS LA MEDECINE CHINOISE]. BORSARELLO J. maisonneuve,moulins-les-metz. 0;: (eng).
 
2- gera: 28347/nd/tt
[LE MASSAGE DANS LA MEDECINE CHINOISE]. BORSARELLO J. maisonneuve,moulins-les-metz. 0;: (deu).
 
3- gera: 28993/nd/tt
LES LIQUIDES DU CORPS ET LE RAPPORT INN ET YANG. BORSARELLO JF. guy tredaniel,paris. 0;: (fra).
 
4- gera: 28994/nd/tt
LA PSYCHIATRIE OCCIDENTALE ET LE PSYCHISME DES CHINOIS. BORSARELLO JF. guy tredaniel,paris. 0;: (fra).
 
5- gera: 28995/nd/tt
L’ACUPUNCTURE PRATIQUE ET LES ENERGIES BIOLOGIQUES CHINOISES. BORSARELLO JF. guy tredaniel,paris. 0;: (fra).
 
6- gera: 28996/nd/tt
L’ACUPUNCTURE PRATIQUE ET LES ENERGIES BIOLOGIQUES CHINOISES (SUITE). BORSARELLO JF. guy tredaniel,paris. 0;: (fra).
 
7- gera: 28992/nd/tt
LES MALADIES DES MERVEILLEUX VAISSEAUX. BORSARELLO JF,RANTET MC,ROULET MJ. guy tredaniel,paris. 0;: (fra).
 
8- gera: 3837/di/ra
INTRODUCTION A UNE NOUVELLE ETUDE SUR L’ACUPUNCTURE. BORSARELLO J. meridiens. 1968;1-2:35-43 (fra*).
Les récents travaux dans le domaine de la biologie et de la neuro-physiologie permettent d’entrevoir des parallélismes intéressants avec les lois classiques de l’acupuncture chinoise, en particulier dans les études sur la cellule et les biocourants.
 
9- gera: 4868/di/ra
RESULTATS DE 6 ANS D’ETUDES SUR LES POULS. BORSARELLO J. meridiens. 1968;3-4:55-72 (fra*).
Historique et premiers travaux de Soulié de Morant, Periche, Morita et Niboyet. Description des matériels de mesure et du protocole d’expérimentation avec les capteurs différents. Choix d’un procédé et d’un capteur et enregistrement des 12 pouls chez 50 sujets en deux lots, sains et malades. Exploitation des résultats montrant des différences caractéristiques qui montrent qu’il existe bien une sphygmographie segmentaire et qu’elle traduit
 
10- gera: 3945/di/ra
CONSIDERATION SUR LA SIGNIFICATION POSSIBLE DU SYMBOLISME CHINOIS DU « TAI KI ». BORSARELLO J. meridiens. 1969;7-8:59-69 (fra*).
De nombreux symboles courants de l’Asie renferment des représentations simples de principes scientifiques. A la lumière des travaux récents orientés vers la biologie fondamentale, des rapprochements sont possibles et le lecteur sera à même de juger s’il s’agit de simples coïncidences ou d’une voie qu’il serait bon de suivre pour accélerer les recherches dans certains domaines. Cette maturation ovulaire, obtenue expérimentalement « in vivo » par l’application d’aiguilles sur certains points cutanés, semble se placer dans le cadre de la neuro- endocrinologie, en particulier de la physiologie hypothalamo-hypophysaire.
 
11- gera: 4870/di/ra
ENREGISTREMENTS DE TRACES SPHYGMOGRAPHIQUES AU COURS DE LA PIQURE DE CERTAINES ZONES DU REVETEMENT CUTANE. BORSARELLO J. meridiens. 1969;5-6:35-42 (fra*).
 
12- gera: 4872/di/ra
HYDRODYNAMIQUE ET SPHYGMOLOGIE CHINOISE. BORSARELLO J. meridiens. 1970;9-10:47-54 (fra*).
La sphygmologie chinoise a toujours permis, pour un doigt exercé, de faire des diagnostics. L’hydrodynamique, grâce à Coanda, a récemment fait un pas en avant, et les travaux exposés dans les revues techniques montrent que l’on peut maintenant considérer la sphygmologie comme une émanation directe de cette science. Il faut espérer que l’élaboration d’un modèle analogique permettra bientôt de montrer que les caractéristiques ésotériques de l’antique médecine chinoise répondaient en réalité à un support scientifique reconnu.
 
13- gera: 4171/di/ra
LA CARTOGRAPHIE ISOTHERME EST-ELLE UN MOYEN DE METTRE EN EVIDENCE LES MERIDIENS DE L’ACUPUNCTURE CHINOISE ?. BORSARELLO JF. meridiens. 1970;11(12):91-6 (fra*).
 
14- gera: 4874/di/ra
NOUVELLES INVESTIGATIONS SUR LA SPHYGMOLOGIE CHINOISE. BORSARELLO J. meridiens. 1971;13-14:83 (fra*).
Un nouveau capteur de pouls permet actuellement d’enregistrer non seulement les oscillations sur un emplacement traditionnel au poignet, mais aussi sur des territoires extrêmement réduits de cette zone classique. Le capteur permet en effet d’obtenir des enregistrements à partir des rayons du cercle que forme approximativement un emplacement traditionnel. Il est vraisemblable que des détails sphygmographiques décrits par les Chinois risquent d’être mis en évidence.
 
15- gera: 7700/di/re
L’ACUPUNCTURE REDECOUVERTE. BORSARELLO J. gazette des hopitaux civils et militaires,paris. 1971;143(9):269-13 (fra).
Théories traditionnelles à la lumière de la biophysique et de la physiologie.
 
16- gera: 10467/di/tt
LE MASSAGE DANS LA MEDECINE CHINOISE. BORSARELLO J. maisonneuve,moulins-les-metz. 1971;:272P (fra).
 
17- gera: 21980/di/re
LES RETOMBEES DES DECOUVERTES SCIENTIFIQUES SUR LES TECHNIQUES MEDICALES ANCIENNES. BORSARELLO J. lyon mediterranee medical. 1972;8(17):1595-610 (fra).
 
18- gera: 4878/di/ra
ENREGISTREMENT D’UNE SERIE DE POULS RADIAUX AVEC SPHYGMOGRAPHE DE PONTIGNY SUR DES SECTEURS RADIAIRES. BORSARELLO J ET AL. meridiens. 1972;19-20:105-110 (fra*).
Grâce à l’appareil créé par l’ingénieur Pontigny, il est désormais possible d’enregistrer chaque pouls sur des secteurs radiaires. Les tracés montrent des différences essentielles sur les différents secteurs et permettent d’observer la présence des « flancs ». Les manifestations sphygmologiques de la tradition chinoise peuvent, par l’intermédiaire de ce système, être abordées sous un aspect technique, ce qui permettra peut-être de prendre en considération les variations morphologiques du battement artériel, dont les Chinois faisaient grand cas en matière de diagnostic. Un certain nombre de tracés montreront ces variations.
 
19- gera: 4574/di/ra
BIORYTHMOLOGIE EXPERIMENTALE ET CONCORDANCES AVEC CERTAINES BASES DE LA TRADITION CHINOISE. BORSARELLO J. meridiens. 1973;21-22:65-84 (fra*).
 
20- gera: 28115/nd/tt
EL MASAJE EN LA MEDICINA CHINA. BORSARELLO J. maisonneuve, ste ruffine. 1973;: (esp).
 
21- gera: 8375/di/tt
BIOENERGETIQUE ET MEDECINE CHINOISE (VOLUME 1). DURON A, LAVILLE-MERY C ET BORSARELLO J. maisonneuve,moulins-les-metz. 1973;:300P (fra).
Nous avons appelé cet ouvrage « Bioénergétique et Médecine chinoise » car nous prétendons que dans cette antique science, les énergies humaines dans leur environnement peuvent être démontrées comme étant une Bioénergie de la nature vivante. L’acupuncteur peut grâce à ces livres, se familiariser avec cette méthode qui n’a rien de commun avec l’aiguillothérapie ; il est averti que tout traitement obéit à des lois précises dont la connaissance et la pratique peuvent lui éviter une action dangereuse. La pose des aiguilles nécessite une compétence approfondie des diverses positions du malade pour la localisation des points ; leur manipulation se réfère à des règles formelles pour la conduction des énergies ; piquer n’a jamais signifié implanter ; enfin, par la connaissance des cycles énergétiques, le praticien peut pronostiquer l’évolution de la maladie pour l’acheminer vers sa forme la plus bénigne. L’acupuncture est une discipline qui ne tolère aucun relâchement dans la totalité de son art thérapeutique. La connaissance de ses lois et de ses applications évite de prédisposer le malade à de sévères complications ultérieures. 1) Points et méridiens de l’acupuncture chinoise : approche scientifique de l’existence des points et méridiens. Présentation des méridiens principaux et leurs vaisseaux secondaires. Les huit vaisseaux complémentaires. Les points curieux situés en dehors des méridiens.
 
22- gera: 2589/di/tt
ACUPUNCTURE ET ART DENTAIRE. BORSARELLO J. maisonneuve,moulins-les-metz. 1974;:176P (fra).
 
23- gera: 3755/di/tt
AIDE-MEMOIRE DU PRATICIEN ACUPUNCTEUR. BORSARELLO J. maisonneuve,ste ruffine. 1974;:214P (fra).
 
24- gera: 3804/di/tt
L’ACUPUNCTURE ET L’OCCIDENT. BORSARELLO J. fayard,paris. 1974;:189P (fra).
 
25- gera: 3956/di/ra
OBSERVATIONS SUR LES SYMBOLES GRAPHIQUES DE LA MEDECINE ORIENTALE.ETUDE SUR LES QUANTITES DE INN ET DE IANG. BORSARELLO J. meridiens. 1974;27-28:21-33 (fra*).
L’étude approfondie des schémas antiques montre que, dans une terminologie différente, souvent obscure, les chinois ont établi voici près de 30 siècles une médecine solide et logique que l’occident n’a pas comprise. La Chine populaire, qui essaie actuellement de moderniser l’acupuncture reviendra certainement à ces données anciennes car elles contiennent l’essentiel de la médecine chinoise que l’on croyait ésotérique et empirique.
 
26- gera: 3959/di/ra
UN CURIEUX PARALLELISME ENTRE LA MEDECINE CHINOISE ET DEUX SORTES DE MATHEMATIQUES OCCIDENTALES. BORSARELLO J. acupuncture. 1974;41:18-22 (fra).
 
27- gera: 3855/di/ra
ESSAI SUR UNE EXPLICATION LOGIQUE DE QUELQUES NOTIONS TRADITIONNELLES EN MEDECINE CHINOISE. BORSARELLO J ET AL. mensuel du medecin acupuncteur. 1974;13:85-94 (fra).
 
28- gera: 153394/di/ra
SYNTHESE DES DONNEES DE LA TRADITION CHINOISE ET GRANDS AXES DE SYMETRIE. BORSARELLO J,. revue de la societe d’enseignement et de recherches documentaires en acupuncture. 1975;5:5-13 (fra).
 
29- gera: 153396/di/ra
LES RYTHMES BIOLOGIQUES ET LA MEDECINE CHINOISE. BORSARELLO J,. revue de la societe d’enseignement et de recherches documentaires en acupuncture. 1975;5:17-20 (fra).
 
30- gera: 153398/di/ra
LES LOIS DES ENERGIES HOTESSES ET INVITEES. BORSARELLO J,. revue de la societe d’enseignement et de recherches documentaires en acupuncture. 1975;5:26 (fra).
 
31- gera: 28977/nd/tt
ACUPUNCTURA E O OCCIDENTE. BORSARELLO JF. aster,lisboa. 1975;: (por).
 
32- gera: 4580/di/ra
LA SIGNIFICATION DE12 CHE. BORSARELLO J. revue francaise d’acupuncture. 1976;8:17-9 (fra).
 
33- gera: 4885/di/ra
SPHYGMOLOGIE PRATIQUE ET TRADITION ANTIQUE. BORSARELLO J. meridiens. 1976;33-34:143 (fra*).
 
34- gera: 8376/di/tt
BIOENERGETIQUE ET MEDECINE CHINOISE (VOLUME 2). DURON A, LAVILLE-MERY C ET BORSARELLO J. maisonneuve,moulins-les-metz. 1976;:363P (fra).
2) L’art de l’acupuncture : généralités sur l’acupuncture et La moxibustion. Points cutanés énergétiques. Pratique des piqûres, aiguilles et moxas. Traité général de l’application thérapeutique.
 
35- gera: 3963/di/ra
ETUDE GRAPHIQUE DES HEXAGRAMMES DE FOU HI. BORSARELLO J. meridiens. 1977;37-38:21-38 (fra*).
 
36- gera: 6356/di/ra
LES GRANDS MERIDIENS ET LEUR UTILISATION THERAPEUTIQUE. BORSARELLO J. meridiens. 1977;39-40:23-33 (fra*).
 
37- gera: 17219/di/el
LE TRAJET DE L’ENERGIE OE DANS LES VAISSEAUX SECONDAIRES. BORSARELLO ET AL. in conferences d’enseignement maisonneuve. 1978;:152-9 (fra).
 
38- gera: 4406/di/el
EXPLICATION RATIONNELLE DU DECALAGE SAISONNIER DES POINTS ANTIQUES INN OU YANG. BORSARELLO J. conferences d’enseignement,maisonneuve. 1978;:87 (fra).
 
39- gera: 4589/di/ra
BIOCLIMATOLOGIE ET ACUPUNCTURE. BORSARELLO J. meridiens. 1978;41-42:39-61 (fra*).
La tradition médicale chinoise antique fait état dans le Shang Hang Loun et le So Ouenn, de méthodes thérapeutiques tenant compte de la bioclimatologie et de la chronobiologie. Depuis les cinq éléments jusqu’aux grands méridiens, en passant par l’intégration des systèmes dénaires et duodénaires, toute la médecine asiatique se fonde depuis toujours sur le calcul précis du « temps qui passe » et du « temps qu’il fait ». L’étude présentée dans « Méridiens » essaie de montrer les grandes lignes de cette formule thérapeutique et d’encourager les praticiens à améliorer leurs résultats en appliquant les principes de chronobiologie chinoise. Il est à noter impérativement que cette conception ancienne n’est que le reflet de l’astronomie et qu’elle a de nombreux points communs avec
 
40- gera: 4590/di/ra
APPLICATION CLINIQUE DES « KAN » ET DES « CHE » OU LA CHRONOBIOLOGIE CHINOISE DU SO WEN. BORSARELLO J. meridiens. 1978;43-44:33-66 (fra*).
Le problème des conjonctures favorables ou défavorables propres à accentuer ou à diminuer l’action des points d’acupuncture découle directement d’un calcul mathématique et astronomique. Jusqu’ici, Nguyen Van Nghi et Brusselaars avaient étudié le problème en ne tenant compte que des écrits en provenance directe de Chine, et traduits par leurs soins. Mais les divisions du temps selon les Chinois anciens et celles de l’Occident ne correspondent en aucune façon, et il est infiniment délicat de passer d’un système à l’autre. Grâce à plusieurs années de travail, des contacts avec les astronomes et une étude approfondie des textes relatifs aux Kan et aux Tche, M. Gaurier a pu mettre au point les calculs se rapportant à ces conjonctures en prouvant mathématiquement un certain nombre de données. Si l’on se rapporte aux heures chinoises anciennes, aux Ki et aux Ji, il est aisé de prouver que l’on ne peut pas élaborer un petit calculateur simple en se basant sur les heures, les jours et les mois du système calendérique occidental. Nous n’en voulons pour preuve qu’un fait établi par le docteur Brusselaars lui-même. Il existe à Hong-Kong une édition annuelle publiée par les frères Hong Ming et qui donne tous les ans un recueil de 500 pages sur les conjonctures, ouvertures et fermetures des points d’acupuncture en fonction des cycles en cours. Il n’y a donc pas plus de possibilité de construire un petit calculateur dans ce domaine que dans celui des marées, les variations cycliques sont trop nombreuses. Il faut consulter des tables, comme en astronomie, mais il est possible par contre de confier ce travail à un ordinateur. Il faut ajouter enfin que c’est grâce aux publications et études de Van Nghi, Mussat, Darras et Brusselaars, ainsi qu’aux récentes publications de Pékin, que ce travail a pu être mis au point.
 
41- gera: 4593/di/el
LES KANN ET LES CHEU. BORSARELLO J. conferences d’enseignement,maisonneuve. 1978;:77-80 (fra).
 
42- gera: 4668/di/el
LES ATTAQUES DES ENERGIES PERVERSES EXTERNES. BORSARELLO J. conferences d’enseignement,maisonneuve. 1978;:141-151 (fra).
 
43- gera: 7862/di/el
COMMENTAIRES SUR LE NEI JING. BORSARELLO J. in conferences d’enseignement,maisonneuve. 1978;51-52: (fra).
 
44- gera: 8895/di/ra
VERS UN ORDINATEUR EN ACUPUNCTURE. BORSARELLO J. meridiens. 1978;43-44:107-15 (fra*).
Le déroulement des phases du diagnostic et les différentes parties de la thérapeutique conduisent le praticien à envisager l’élaboration d’un calculateur d’acupuncture. Cet appareil ne remplacera pas l’application nuancée de la tradition chinoise, mais il permettra au praticien d’éviter les longs calculs du choix des points en fonction de la saison, du jour et de l’heure. il sera ainsi un auxiliaire précieux de l’acupuncteur.
 
45- gera: 17272/di/el
LES POULS CHINOIS. BORSARELLO J. in conferences d’enseignement,maisonneuve. 1978;:63-72 (fra).
 
46- gera: 8372/di/tt
CONFERENCES D’ENSEIGNEMENT DE RECHERCHE DOCUMENTAIRE EN MEDECINE CHINOISE. BORSARELLO J ET GAURIER T. maisonneuve,moulins-les-metz. 1978;:188P (fra).
Cette série de conférences constitue un apport indispensable à tout thérapeute désireux de comprendre les mécanismes d’action de l’acupuncture traditionnelle. Chacun sait en effet qu’il est impossible d’appliquer simplement une recette selon les seuls rôles spécifiques des points chinois. Un traitement d’acupuncture efficace nécessite une connaissance exacte des grands syndromes, de la localisation des points et de la prise des pouls. Ce livre offre une réponse à toutes ces questions. Il peut devenir ainsi un instrument de perfectionnement journalier, au plus grand bénéfice d’une cause qui doit être la seule dans l’esprit de tout thérapeute : la connaissance de son patient et par conséquent la guérison de ses maux aussi bien en ce qui concerne la
 
47- gera: 154/di/cg
LES DYSMENORRHEES (EXEMPLE THERAPEUTIQUE TIRE DU COURS DE SHANGHAI 1959). BORSARELLO JF. conferences d’enseignement,maisonneuve. 1978;:122-124 (fra).
 
48- gera: 8377/di/tt
BIOENERGETIQUE ET MEDECINE CHINOISE (VOLUME 3). DURON A, LAVILLE-MERY C ET BORSARELLO J. maisonneuve,moulins-les-metz. 1978;:372P (fra).
3) Les énergies chinoises : les énergies chinoises biologiques. Recherche scientifique sur leur existence. Les cinq éléments. Les énergies pathologiques. Les entités viscérales. La doctrine des pouls.
 
49- gera: 3782/di/tt
ACUPUNCTURE. BORSARELLO J. masson,paris. 1979;:166P (fra).
 
50- gera: 4901/di/ra
LES 28 FORMES PATHOLOGIQUES DE WANG CHOU HOUO (267 APRES J-C). BORSARELLO J. meridiens. 1979;47-48:37-48 (fra*).
Dans son ouvrage, le Mo Tsing ou Traité des Pouls, Wang Chou Houo décrit 28 formes de pulsations qui caractérisent la plupart des affections. Déjà citées par Soulié de Morant, ces descriptions ont été difficilement interprétées par les acupuncteurs des années 50. Grâce à des traductions ajourd’hui mises à jour, il a été possible de revenir aux sources des notions précises de la sphygmologie chinoise. Les 28 formes pulsatiles sont assez accessibles aux étudiants et il est très possible de ressentir assez rapidement les oscillations particulières des 28 pouls. Rappelons que le texte de Rachid Fadlallah Hamadi (Tonqsud Namch, 1313) confirme les traductions du
 
51- gera: 10018/di/ra
A PROPOS DU « LASER » EN ACUPUNCTURE. BORSARELLO J. acupuncture. 1979;62:46-9 (fra).
 
52- gera: 143986/di/co
INTRODUCTION : . BORSARELLO. conference d’initiation et de perfectionnement, asmaf, paris. 1980;: (fra).
 
53- gera: 143989/di/co
LE DIAGNOSTIC EN MEDECINE CHINOISE. TRADITIONNELLE ET LES 8 REGLES THERAPEUTIQUES . BORSARELLO. conference d’initiation et de perfectionnement, asmaf, paris. 1980;: (fra).
 
54- gera: 4904/di/ra
LOS PULSOS CHINOS PARA EL MEDICO PRACTICON. BORSARELLO J. revista uruguaya de acupuntura. 1980;13:3-6 (esp).
 
55- gera: 21726/di/el
L’ACUPUNCTURE. BORSARELLO J. encycl med chir, therapeutique. 1980;25986: (fra).
 
56- gera: 3790/di/tt
MANUEL CLINIQUE D’ACUPUNCTURE TRADITIONNELLE. BORSARELLO J. masson,paris. 1981;:236P (fra).
 
57- gera: 4913/di/tt
LES POULS EN MEDECINE CHINOISE. BORSARELLO J. masson,paris. 1981;:112P (fra).
Les secteurs de palpation et leur signification. Tableau des 28 formes de pouls de Wang Chou Houo. Les pouls en fonction des saisons et du temps. Les pouls des maladies internes et externes. La thérapeutique en fonction des pouls. Essai d’explication rationnelle de la sphygmologie chinoise. Essai de représentation graphique des pouls.
 
58- gera: 6589/di/re
ACUPUNCTURE ET DOULEUR. BORSARELLO. confrontations,revue medicale et scientifique choay. 1982;62:7-17 (fra).
Revue générale sur l’acupuncture : l’acupuncture en France en 1960, quantification de l’action de l’acupuncture, explication des effets de la piqure à distance par la somatotopie viscérale, des circulations d’énergie à l’effet analgésique de l’acupuncture.
 
59- gera: 3669/di/ra
LES FLASHES DU LING TCHROU (D’APRES LA TRADUCTION DU DR DURON). BORSARELLO J. meridiens. 1982;59(60):123-132 (fra*).
Le « Ling Tchrou », texte pratique en comparaison du « So Ouenn » plus théorique, offre un paysage varié de flashes thérapeutiques et diagnostiques propres à éveiller l’attention du praticien occidental. Jamais paru, ce texte chinois qui est tiré de l’édition de 1663, permet une approche de la médecine chinoise la plus intéressante, celle de l’application logique des principes chinois, cet article n’est qu’un petit aperçu, dont le texte complet paraîtra chez Masson dans le courant de 1983 sous l’appellation de Dictionnaire de Médecine Chinoise Traditionnelle.
 
60- gera: 28116/nd/tt
MANUAL DE ACUPUNTURA. BORSARELLO J. masson, barcelona. 1982;:176P (esp).
 
61- gera: 29992/nd/tt
AGOPUNTURA. BORSARELLO JF. masson,milano. 1982;:163P (ita).
 
62- gera: 5606/di/ra
LES FLASHES DU LING TCHROU : LES AIGUILLES ET LA FACON DE « PIQUER ». BORSARELLO J. meridiens. 1983;61-62:159-164 (fra*).
L’acupuncture chinoise ne consiste pas seulement à piquer les points du revêtement cutané en y laissant plus ou moins de temps une aiguille en place. Dès les premiers écrits sur la pratique clinique de cette méthode, les auteurs ont beaucoup insisté sur la façon de piquer, du temps qu’il fallait pour exciter tel ou tel point. Rien de scientifique actuellement n’est encore venu démontrer la valeur de telle ou telle technique de manipulation, et nous nous bornerons à décrire sous forme de tableaux pratiques ce qui a été écrit dans les chapitres du « Ling Tchrou » réservés à cette façon curieuse d’utiliser les aiguilles. Il est nécessaire que les jeunes praticiens sachent que les manipulations d’aiguilles augmentent d’une façon appréciable l’effet de celles-ci.
 
63- gera: 12882/di/ra
CONSIDERATIONS SUR LES MALADIES PSYCHIQUES DANS LA TRADITION CHINOISE. BORSARELLO J. meridiens. 1983;63-64:35-43 (fra*).
Jusqu’ici les affections psychiques n’ont pas été décrites par les auteurs d’ouvrages sur l’acupuncture. C’est dans le « ling tchrou », au chapitre 8, et traduit par le docteur André Duron, que l’on trouve quelques données sur ce problème. Les « entités viscérales », rapportées par Lavier, Laville Méry et Faubert, nous permettent aujourd’hui d’entrevoir la solution de quelques affections psychiques. On s’aperçoit qu’il existe une relation avec les cinq éléments, mais que chacune des cinq « entités » agit profondément sur les autres, tout comme les problèmes physiologiques sont sous la dépendance des intéractions des cinq organes.
 
64- gera: 1947/di/tt
LE PSYCHISME ET LA MUSICOTHERAPIE DES CHINOIS. BORSARELLO JF ET ROBERT A. tredaniel,paris. 1983;:182P (fra).
 
65- gera: 4655/di/ra
NUESTRO CUERPO ESTA PROGRAMADO POR UN MISTERIOSO RELOJ. BORSARELLO J. revista uruguaya de acupuntura. 1984;31:3-8 (esp).
 
66- gera: 8902/di/ra
LAS ENERGIAS EXTERNAS Y LAS REGLAS DEL TIEMPO PARA FAVORECER EL TRATAMIENTO. BORSARELLO J. revista uruguaya de acupuntura. 1984;35:7-30 (esp).
 
67- gera: 28117/nd/tt
MANUAL CLINICO DE ACUPUNTURA TRADICIONAL. BORSARELLO J. masson, barcelona. 1984;:248P (esp).
 
68- gera: 7655/di/tt
DICTIONNAIRE DE MEDECINE CHINOISE TRADITIONNELLE. BORSARELLO JF. masson,paris. 1984;:238P (fra).
 
69- gera: 1890/di/tt
LE RAISONNEMENT LOGIQUE EN PRATIQUE MEDICALE ACUPUNCTURALE (D’APRES ETUDES DE WANG YEOU JE, PEKIN 1958). BORSARELLO JF. les grands sujets de la medecine chinoise traditionnelle,guy tredaniel,paris. 1985;1:35P (fra).
 
70- gera: 3309/di/re
UN POINT DE VUE (DE PLUS) SUR L’ACUPUNCTURE. BORSARELLO JF. le quotidien du medecin. 1985;3420:24 (fra).
 
71- gera: 1894/di/tt
LES CINQ ELEMENTS OU LES INTERACTIONS ORGANIQUES. BORSARELLO JF ET KRUMHOLZ L. les grands sujets de la medecine chinoise traditionnelle,guy tredaniel,paris. 1985;5:55P (fra).
 
72- gera: 1892/di/tt
LA POLARITE INN YANG EN MEDECINE CHINOISE. BORSARELLO JF, MATYRIS G ET HOLZAPFEL E. les grands sujets de la medecine chinoise traditionnelle,guy tredaniel,paris. 1985;3:42P (fra).
 
73- gera: 1891/di/tt
L’UTILISATION RATIONNELLE DES AIGUILLES D’ACUPUNCTURE. BORSARELLO JF, SUDRY ET MEAN. les grands sujets de la medecine chinoise traditionnelle,guy tredaniel,paris. 1985;2:34P (fra).
 
74- gera: 1895/di/tt
COURS SUR LE TRAITEMENT PAR LES CANAUX VECTEURS D’ENERGIE DU MAITRE JAPONAIS S. HON MA. BORSARELLO JF. les grands sujets de la medecine chinoise traditionnelle,guy tredaniel,paris. 1986;9:81P (fra).
 
75- gera: 5187/di/ra
LES MERIDIENS. BORSARELLO JF. cahiers d’acupuncture,masson,paris. 1986;1:46P (fra).
 
76- gera: 5188/di/ra
LES MOYENS THERAPEUTIQUES