CANTONI

Georges Cantoni

Médecin Général

Recherche scientifique française et acupuncture. Cantoni G, Pontigny J. Sainte-Ruffine: Maisonneuve; 1989. 276P. [gera:25965].

1- gera: 3838/di/ra
BIOLOGIE ADAPTATIVE ET ACUPUNCTURE. CANTONI G. meridiens. 1968;3-4:37-54 (fra*).
Le maintien des fonctions vitales nécessite des facultés adaptatives, et cette lutte réside dans la transformation de l’énergie reçue en potentiels électriques. Ainsi, toute modification métabolique se traduit par des variations de potentiel et la souffrance cellulaire par des troubles de repolarisation. La désadaptation retentit à distance sur le champ de polarisation dans un ensemble nerveux qui constitue un vaste réseau « semi-conducteur ». Certains tissus semblent jouer un rôle de jonction P.N de diode et l’implantation d’une aiguille modifie la polarité, donc la conductivité. Des « cuvettes semi-conductrices » constituent de véritables « polarostats » que l’acupuncteur utilise comme « un clavier adaptatif » lorsque l’organisme n’arrive pas à se repolariser spontanément.
 
2- gera: 5026/di/ra
LES RELATIONS DE L’ACUPUNCTURE AVEC L’ELECTRO-BIOGENESE DE BECKER. CANTONI G. meridiens. 1968;1-2:21-34 (fra*).
A propos des observations de Rogers faites sur les coliques du cheval et l’apparition des zones d’hyperactivité sudorale sur des territoires en relation directe avec les organes profonds, l’auteur discute la possibilité d’un parallélisme entre les hypothèses de l’acupuncture chinoise et la répartition des bio-courants, conformément à la récente découverte de R. Becker sur la multipolarité des organismes vivants. La théorie d’une cyclergologie ionique peut déjà servir de base à une médecine nouvelle dont l’acupuncture n’aurait été qu’un moyen
 
3- gera: 17172/di/ra
LES RELATION DE L’ACUPUNCTURE AVEC L’ELECTROBIOGENESE DE BECKER. CANTONI G. acupuncture. 1968;16:12-6 (fra).
 
4- gera: 18270/di/ra
LES RELATIONS DE L’ACUPUNCTURE AVEC L’ELECTROBIOGENESE DE BECKER. CANTONI G. acupuncture. 1968;16:12-62 (fra).
 
5- gera: 11297/di/ra
L’AIGUILLON DU RENOUVEAU. CANTONI G. meridiens. 1969;7-8:47-58 (fra*).
L’auteur relate l’observation d’une jeune femme ayant subi une hystérectomie sub-totale, au cours de laquelle le chirurgien avait implanté un greffon d’ovaire sain dans la loge graisseuse antépubienne. A l’occasion d’un traitement par acupuncture, est apparue une hypertrophie passagère du greffon, accompagnée de symptômes folliculiniques et d’oestrus inhabituel. Un nouveau traitement pratiqué plusieurs mois après provoqua les mêmes
 
6- gera: 15352/di/ra
LES OSCILLATIONS ELECTRIQUES DE TRES BASSE FREQUENCE ET LEURS RELATIONS AVEC L’ACUPUNCTURE. CANTONI G. meridiens. 1969;5-6:27-34 (fra*).
Après les travaux de Becker, qui avait déterminé la multipolarité de l’animal par rapport à la bipolarité de l’oeuf, les travaux d’Aladjalova ont montré l’existence, dans le cerveau, de potentiels oscillants de basse fréquence (P.O.B.F.) qui, variant sous l’influence d’un certain nombre de facteurs physiques ou chimiques. Le S.N. central et périphérique peut être donc comparé à un ensemble semi-conducteur soumis à des potentiels oscillant et jouant un grand rôle dans la transmission des informations et le contrôle de l’homéostasie, comme s’il s’agissait d’un véritable « sixième sens ». Ces phénomènes, qui seront étudiés au niveau du revêtement cutané, grâce à des électrodes très spéciales, pourraient être un moyen d’approcher de plus près les mécanismes complexes de l’acupuncture chinoise et permettre une exploitation cohérence de l’action des aiguilles.
 
7- gera: 15353/di/ra
L’ACTION DES AIGUILLES ELECTRODES EN ACUPUNCTURE. CANTONI G. meridiens. 1970;9-10:35-46 (fra*).
Après avoir rappelé quelques données expérimentales d’électroneurophysiologie sur les aires cutanées de réception périphérique et leur relation avec les zones de projection des différents étapes du système nerveux central, l’auteur discute les divers modalités d’action de ces implants électriques que réalisent les aiguilles électrodes par création de piles à polarité variables suivant la nature du métal et le signe polarimérique de la plage cutanée sollicitée. Deux actions possibles sont envisagées. La première, assez rapide, permettrait, par l’intermédiaire de potentiels évoqués, une repolarisation de certains groupes cellulaires nerveux, désadaptés par la suite d’une agression. La deuxième, plus lente, ferait intervenir une rétroaction de l’organisme pour rétablir son champ de polarisation perturbé. Qelques résultats expérimentaux semble confirmer que l’acupuncture doit être
 
8- gera: 15354/di/ra
LES PROJECTIONS CENTRALES SOMATO-VISCERALES ET LEUR RELATION AVEC L’ACUPUNCTURE. CANTONI G. meridiens. 1970;11-12:73-90 (fra*).
 
9- gera: 17995/di/ra
QUELQUES ASPECTS DE LA RECHERCHE EXPERIMENTALE EN ACUPUNCTURE. CANTONI G. meridiens. 1972;19-20:97-104 (fra*).
 
10- gera: 15359/di/ra
LA THEORIE DU GATE CONTROL SYSTEM PEUT ELLE EXPLIQUER L’ANALGESIE PAR ACUPUNCTURE ?. CANTONI G. meridiens. 1973;21-22:55-64 (fra*).
 
11- gera: 3954/di/ra
LES BIOPOTENTIELS CUTANES ET LA RELATIVITE INN/YANG ACUPUNCTURE. CANTONI G ET AL. meridiens. 1974;23-24:83-95 (fra*).
 
12- gera: 4352/di/ra
RESULTATS DE MESURES DE BIO-POTENTIELS CUTANES ET LEURS VARIATIONS PHYSIOLOGIQUES ET PHYSIOPATHOLOGIQUES. CANTONI G ET AL. meridiens. 1974;25(26):63-87 (fra*).
 
13- gera: 4367/di/ra
DIELECTROLYSE IMPULSIONNELLE ET ACUPUNCTURE. CANTONI G ET AL. meridiens. 1975;29-30:57-75 (fra*).
 
14- gera: 9206/di/ra
LES STIMULATEURS. CANTONI G ET AL. meridiens. 1975;29-30:77-85 (fra*).
 
15- gera: 9207/di/ra
ACTION DES MICRO-ENERGIES ELECTRIQUES IMPULSIONNELLES SUR LES POINTS CHINOIS. CANTONI G ET AL. meridiens. 1975;31-32:61-72 (fra*).
 
16- gera: 4380/di/ra
LOCALISATION DES POINTS D’ACUPUNCTURE. ETUDE CRITIQUE DES TRAVAUX US. CANTONI G ET AL. meridiens. 1976;35-36:11-20 (fra*).
 
17- gera: 11509/di/ra
ACUPUNCTURE ET SEXUALITE. CANTONI G ET AL. meridiens. 1978;41-42:125-165 (fra*).
Les auteurs, après avoir abordé l’aspect traditionnel de l’énergie sexuelle suivant la médecine chinoise, analysent les données occidentales, tant sur le plan neuro-physiologique que neutro-endocrinien, qui déterminent la fonction sexuelle de l’homme et de la femme. Ces notions permettent d’établir un parallélisme entre les concepts orientaux et occidentaux et d’éclairer la physio-pathologie des perturbations sexuelles. Une approche thérapeutique par acupuncture fait apparaître l’intérêt de cette médecine qui semble se placer dans le monde des
 
18- gera: 7675/di/ra
RESONANCE MOLECULAIRE EN ACUPUNCTURE. CANTONI G. meridiens. 1984;67-68:77-86 (fra*).
Médecine énergétique globale, l’acupuncture assimile tout être vivant à un espace biologique dont l’unité est essentiellement moléculaire. La flexibilité des molécules, dans l’espace et dans le temps détermine l’état d’excitabilité qui entretient une anisotropie adaptée en résonance pour maintenir un isomorphisme physiologique. Toute désadaptation en dissonance entraîne un anisomorphisme, source d’un déséquilibre fonctionnel, précurseur d’une lésion organique. Détecter cette dissonance et la supprimer, tel est l’objectif de l’acupuncture. Le signal acupunctural, par sa nature et par sa précision topographique, provoque dans des micro- circuits, une mobilisation interne d’un ensemble moléculaire topologique. En modifiant le champ de polarisation, il permet de rétablir une anisotropie normale, et sous certaines conditions, il peut déclencher de
 
19- gera: 25965/di/tt
RECHERCHE SCIENTIFIQUE FRANCAISE ET ACUPUNCTURE. CANTONI G ET PONTIGNY J. maisonneuve,ste ruffine. 1989;:276P (fra).