JARRICOT

Henri Jarricot (1903-1989)
 

1- gera: 5015/nd/th
 SUR CERTAINS PHENOMENES DOULOUREUX : VISCERALGIES, DERMALGIES REFLEXES, CELLULITE ET QUELQUES PHENOMENES REFLEXES D’ORIGINE. JARRICOT H.these medecine,lyon. 1932;: (fra).
 
2- gera: 5812/di/ra
 SOMATOTOPIE DU PAVILLON AURICULAIRE ET RELATIONS VISCERO-CUTANEES. JARRICOT ET AL.nouvelle revue internationale d’acupuncture. 1970;16:345-70 (fra).
 1) Données sur les dermalgies réflexes : le phénomène subjectif et objectif, leur valeur sémiologique. 2) On peut observer au niveau auriculaire le phénomène sensible qui a les mêmes caractéristiques. 3) Discussions des projections viscérales au niveau de la conque.
 
3- gera: 5028/di/ra
 DE CERTAINES RELATIONS VISCERO-CUTANEES METAMERIQUES (DERMALGIES REFLEXES-VISCERALES) EN ACUPUNCTURE. JARRICOT H.meridiens. 1971;15-16:87-126 (fra*).
 H. Jarricot a étudié certaines liaisons des viscères à la peau. A chaque viscère, correspond une zone de surface très limitée, fixe, définie par des caractères objectifs et fonctionnels : la dermalgie-réflexe. Celle-ci est rendue évidente par une méthode de palpation spéciale : le palper-rouler. Fait primordial : la dermalgie-réflexe detecte non seulement la douleur du viscère, mais tous les troubles réactionnels de celui-ci. Les grands plexus neuro-végétatifs ont chacun une dermalgie-réflexe reflétant leurs perturbations. La recherche systématique des différentes dermalgies-réflexes constitue une méthode clinique diagnostique d’une exceptionnelle précision. L’auteur met en évidence les relations des dermalgies-réflexes et de points de méridiens ayant mêmes significations anatomique et clinique. Il décrit la répartition métamérique sur le tronc des points d’acupuncture ; d’où une parenté métamérique de tous les points situés dans le même territoire cutané, bien que sur des méridiens différents. H. Jarricot propose un nouvel agencement de la chaîne des iu. Il insiste sur le respect dû à l’admirable conception traditionnelle ; mais il faut adapter les données de l’acupuncture à notre acquit
 
4- gera: 5029/nd/ra
 SEMIOLOGIE VISCERO-CUTANEE : LES DERMALGIES REFLEXES VISCERALES THORACO-ABDOMINALES. JARRICOT H.cahiers de biotherapie. 1971;31: (fra).
 
 5- gera: 7178/di/re
 CONNAISSANCE ET EVOLUTION DE L’ACUPUNCTURE CHINOISE EN FRANCE. JARRICOT H ET MING WONG.lyon mediterranee medical. 1972;8(17):1557-92 (fra).
 Analyse des travaux originaux constituant les principales sources de l’histoire de l’acupuncture en France : 17ème et 18ème siècle (de Ten Rhyne à Dujardin) au 19ème siècle (de Berlioz à Dabry) au 20ème siècle (de Soulié de Morant à Niboyet). Esquisse de l’histoire des sociétés d’acupuncture en France de 1940 à 1970.
 
6- gera: 5818/di/ra
 DE L’AURICULOTHERAPIE. JARRICOT H ET AL.meridiens. 1973;21-22:85-137 (fra*).
 1) L’oreille dans la médecine traditionnelle chinoise. 2) Technique d’examen. 3) Somatotopie d’après Nogier. 4) Auriculothérapie chinoise. 5) Les points d’acupuncture péri-auriculaires.
 
7- gera: 5352/di/ra
 DE QUELQUES OBSERVATIONS TANGIBLES DE L’ACTION ACUPUNCTURALE. JARRICOT H.meridiens. 1974;27 28:49-59 (fra*).
  
8- gera: 5040/di/ra
 SEMIOLOGIE VISCERO-CUTANEE (LES DERMALGIES REFLEXE VISCERALES THORACO-ABDOMINALES). JARRICOT H.cahiers de biotherapie. 1977;55:21 (fra).
  
9- gera: 5041/di/el
 LES PROJECTIONS VISCERO-CUTANEES, LEURS RELATIONS AVEC L’ACUPUNCTURE ET L’AURICULOTHERAPIE. JARRICOT H.in niboyet. 1977;:143-61 (fra).
  
10- gera: 5048/di/ra
 DERMALGIES REFLEXE VISCERO-CUTANEES POSTERIEURES ET ORGANISATION NOUVELLE DU MERIDIEN PRINCIPAL DE LA VESSIE. JARRICOT H.meridiens. 1980;51-52:97-125 (fra*).
 Cette étude requiert un certain nombre de propositions, à savoir : 1) La pratique des dermalgies-réflexes viscéraleset extra-viscérales, instrument d’investigations cliniques et de contrôle thérapeutique. 2) L’usage des dermalgies-réflexes viscéro-cutanées, thoraco-abdominales, admises sans retouches critiques par ceux qui les ont adoptées. 3) La connaissance rigoureuse de la topographie des dermatomes postérieurs et de leurs points « maxima » en suivant H. Head et J. Déjerine. 4) Une notion plus précise de la distribution anatomique des nerfs rachidiens postérieurs. 5) Une appréciation admirative, certes, mais admise non aveuglément, de l’architecture acupuncturale chinoise. Ainsi se dégage une organisation nouvelle du Méridien Principal de la Vessie (Zu Tai
 
11- gera: 28038//tt
 GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE. THERAPEUTIQUE PAR ACUPUNCTURE. VALETTE C, NIBOYET JEH ET JARRICOT H.medsi, paris. 1981;: (fra).
 
 12- gera: 4280/di/ra
 DUALITE SPECIFIQUE DES MERIDIENS D’ACUPUNCTURE (résumé). JARRICOT H.rivista italiana di agopuntura. 1982;45:46 (fra).
 
 13- gera: 28448/nd/tt
 L’AGOPUNTURA IN GINECOLOGIA E OSTETRICIA. VALLETE C, NIBOYET JEH, ET JARRICOT H.marrapese editore, roma. 1982;: (ita).
 
 14- gera: 8534/di/ra
 PLEXUS SOLAIRE ET ACUPUNCTURE. JARRICOT M.meridiens. 1985;71-72:119-38 (fra*).

4 documents pour JARRICOT