PELLIOT

Paul Pelliot (1878-1945)

Sinologue et tibétologue est un aventurier et linguiste français (il parlait 13 langues, à commencer par le chinois). Il fut l

Sinologue et tibétologue est un aventurier et linguiste français (il parlait 13 langues, à commencer par le chinois). Il fut l’élève de l’indianiste Sylvain Lévi.
Pensionnaire puis membre de l’École française d’Extrême-Orient, dont le siège était alors situé à Hanoï, il effectue pour le compte de cette institution plusieurs missions, notamment en Chine et en Asie centrale.
À 21 ans, il est envoyé à Pékin afin d’y récupérer des manuscrits. Il s’y trouve lors de la Révolte des Boxers, et il fait partie des Occidentaux assiégés dans la ville pendant les 55 jours de Pékin de l’été 1900. Il participe activement et héroïquement à la défense des Légations ce pour quoi il sera décoré de la Légion d’honneur.

Sinologue et tibétologue est un aventurier et linguiste français (il parlait 13 langues, à commencer par le chinois). Il fut l

La plus fameuse de ces missions est cependant celle de 1908 durant laquelle, parti de Paris en 1906 avec deux compagnons il gagne le Turkestan pour rejoindre Pékin en 1909. Durant son séjour au Turkestan près de Dunhuang, il acheta à l’abbé Wang une partie des manuscrits que celui-ci avait découverts dans les grottes de Mogao et n’avait pas vendus à l’orientaliste anglais Aurel Stein. Ses talents de linguiste lui permirent de sélectionner les manuscrits les plus intéressants.
De retour en France fin 1909, il étudia ces précieux manuscrits religieux (bouddhistes) et profanes, rédigés en chinois, tibétain, sogdien et ouïgour. Marcelle Lalou a catalogué la totalité de la collection de vieux manuscrits tibétains de Dunhuang de Paul Pelliot à la Bibliothèque nationale de France où ils se trouvent aujourd’hui. Ceux-ci s’avérèrent d’une grande importance pour l’étude de l’Asie centrale de la période VIe au XIe siècle et la diffusion du bouddhisme vers la Chine par la route de la soie.
Il est professeur au Collège de France à partir de 1911. Les peintures murales qu’il avait également rapportées sont quant à elles conservées au Musée national des Arts asiatiques-Guimet. Ses travaux des années 1920-1930 font toujours autorité. Ces manuscrits sont en cours de numérisation dans le cadre du Projet international de Dunhuang. (sources : Wikipédia).


1 documents pour PELLIOT

  • Michel Boym.

    Pelliot P. Michel Boym. T'oung Pao. 1934:31(1-2):96-151.