SANCHES

Antonio Nunès Ribeiro Sanches (1699-1783)

Médecin portugais qui s’est installé à Paris après avoir séjourné de 1731 à 1747 en Russie. De St Petersbourg, puis de Paris, il sera un des correspondants de Parennin.

Sanches a contribué avec son maitre Boergrave à faire connaitre en Europe la rhubarbe chinoise. Il semble qu’il a bénéficié des informations du R.P Parrenin qui avait envoyé à l’Académie des Sciences de St Petersbourg des échantillons de 15 drogues antivénériennes doublement identifiées par les caractères chinois les désignant et leur nom latin. Cet envoi était accompagné d’une lettre datée de 1737, c’est à dire contemporaine de la correspondance échangée entre Parrenin et Astruc (Huard).

Science et politique : les réseaux du Dr António Ribeiro Sanches (1699-1783). Dulac G. Cahiers du Monde Russe. 2001;43(2-3).
Le médecin encyclopédiste Ribeiro Sanches est une personnalité remarquable dont le rôle dans l’Europe des Lumières n’a pas été suffisamment reconnu : à la différence de ses écrits portugais, pour la plupart composés et publiés à la demande de Pombal, les travaux qu’il a adressés à Ivan Beckoj entre 1764 et 1771 restent en grande partie inédits : ils tendent, à partir des problèmes de l’éducation, à montrer la nécessité de changements fondamentaux dans l’organisation sociale de la Russie. L’activité intellectuelle de Sanches, dans ses deux domaines de prédilection, les sciences médicales et la politique, s’est nourrie de réseaux de relations diversifiés qu’il a développés dans toute l’Europe et jusqu’en Chine (avec les jésuites de Pékin) au long de sa vie : en témoignent, outre ses correspondances, d’importantes archives personnelles.