TITSINGH

Isaac Titsing (1740-1812)

Isaac Titsing à la cour de l

Chirurgien et administrateur de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales. Il se retira à Paris et a eu une influence certaine sur l’acupuncture en France. La BIUM possède un manuscrit de Titsingh sur les moxas, Sarlandière publie une traduction de textes d’acupuncture de Titsingh (sans le citer directement).

Isaac Titsingh est un chirurgien, négociant et ambassadeur néerlandais né le 10 janvier 1745 à Amsterdam et mort le 2 février 1812 à Paris. Pendant une longue carrière en Asie de l’Est, Titsingh était un haut fonctionnaire de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales (le Vereenigde Oostindische Compagnie ou VOC). Il a représenté la société de commerce Asie-européenne en contact officiel exclusif avec Tokugawa Japon (1799-1784). Il a voyagé à Edo deux fois pour des assistances avec le Shogun et d’autres hauts fonctionnaires de bakufu. Plus tard, il était le Gouverneur-Général de VOC à Chinsura, Bengale (1785-1792). Titsingh a travaillé avec Charles Cornwallis, qui était le gouverneur général de la Compagnie anglaise des Indes orientales (East India Company). Titsingh est devenu l’un de les administrateurs de VOC à Batavie (1793-1794). En 1795, Titsingh a représenté le néerlandais et des intérêts de VOC en Chine. Sa délégation assistait à Pékin à la cour de l’empereur Qianlong. Titsingh s’est retiré en Angleterre et en France. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise. Son monument explique : « Ici repose Isaac Titsingh. Ancien conseiller des Indes hollandaises. Ambassadeur en Chine et au Japon. Mort à Paris le 2 février 1812, âgé de 68 ans. »

Mémoires et Anecdotes sur la Dynastie régnante des Djogouns, Souverains du Japon, avec la description des fêtes et cérémonies observées aux différentes époques de l’année à la Cour de ces Princes, et un appendice contenant des détails sur la poésie des Japonais, leur manière de diviser l’année, etc.; Ouvrage orné de Planches gravées et coloriées, tiré des Originaux Japonais par M. Titsingh; publié avec des Notes et Eclaircissemens Par M. Abel Rémusat. Paris: Nepveu. 1820.

Illustrations of Japan; consisting of Private Memoirs and Anecdotes of the reigning dynasty of The Djogouns, or Sovereigns of Japan; a description of the Feasts and Ceremonies observed throughout the year at their Court; and of the Ceremonies customary at Marriages and Funerals: to which are subjoined, observations on the legal suicide of the Japanese, remarks on their their poetry, an explanation of their mode of reckoning time, particulars respecting the Dosia powder, the preface of a work by Confoutzee on filial piety, &c. &c. by M. Titsingh formerly Chief Agent to the Dutch East India Company at Nangasaki. Translated from the French, by Frederic Shoberl with coloured plates, faithfully copied from Japanese original designs. London (Ackermann). 1822.

[Siyun-sai Rin-siyo/Hayashi Gahō, 1652]. Nipon o daï itsi ran; ou, Annales des empereurs du Japon, tr. par M. Isaac Titsingh avec l’aide de plusieurs interprètes attachés au comptoir hollandais de Nangasaki; ouvrage re., complété et cor. sur l’original japonais-chinois, accompagné de notes et précédé d’un Aperçu d’histoire mythologique du Japon, par M. J. Klaproth. Paris: [Royal Asiatic Society] Oriental Translation Fund of Great Britain and Ireland.1834.

Beschreiving van het naalde Steeken en moxa branden. [Manuscrit du traducteur hollandais, Isaac Titsing]. Manuscrit non daté, [entre 1773 et 1812]. Cote BIUM : Ms. N° 45

Traité inédit de l

Traité inédit de l’acupuncture et du moxa chez les japonais, avec la démonstration de la pratique sur le Tsoe-Bosi en cent dix aphorismes ; traduit d’un manuscrit chinois par un savant hollandais in Sarlandière JB. Mémoire sur l’électro-puncture et sur l’emploi du moxa japonais en France, suivis d’un traité de l’acupuncture et du moxa (traduit d’un manuscrit chinois par un savant Hollandais). Paris; 1825.

Voir recension dans :
Traité et mémoires sur l’acupuncture. Abel-Remusat. Journal des Savans. 1825; juin: p 278-92. Eclairage du sinologue sur le traité japonais traduit par Titsingh et figurant en annexe du livre de Sarlandière


2 documents pour TITSINGH