HUANG DI NEI JING SU WEN

Simples Questions 
Auteurs :
inconnus. Attribué à l’Empereur Huang Di
Date : daté des Royaumes Combattants (476-221 avant J.C.).

« Questions Complètes », appelé aussi Huangdi Nei Jing Su Wen, « Questions Complètes du Classique Interne de Huangdi », consistant originellement en 9 volumes avec 81 chapitres.
Après la dynastie de Wei Jin, il n’en restait plus que 8 volumes. Pendant la dynastie des Tang, quand Wang Bing fit des notes et commentaires sur ce livre, il le divisa en 24 volumes et il compléta certains articles perdus. Pendant la dynastie Seng Linyi, les collaborateurs tirent des épreuves et firent des annotations, et la dernière édition fut basée sur celle-ci. Le livre comprend différents sujets comme l’anatomie humaine et la physiologie, les causes de maladies, la pathologie, le diagnostic, les symptômes différentiels et les signes, le traitement, la prévention de maladies, la préservation de la santé, l’application du Yin et du Yang et des 5 mouvements en médecine, la théorie préconisant la circulation de l’énergie vitale, etc. Le livre a été prisé par les médecins de chaque époque et continue à l’être de nos jours.

Constitue le Huang Di Nei Jing avec le Ling Shu.

Texte intégral chinois en ligne 

Neijing Suwen
 

Traductions françaises

Chamfrault A et Ung Kang Sam. Les livres sacrés de médecine chinoise. Angoulème: Editions Coquemard; 1957. [gera:20068].

Nguyen Van Nghi et al. Hoang ti nei king so ouenn. Marseille, Edition NVN; 1973-1991. 4 Volumes.

Husson A. Huang Di Nei Jing Su Wen. Paris: ASMAF. 1973.

Lavier JA. Nei Tching Sou Wen. Pardes; 1990.

Duron A. Su Wen. Paris: Editions Trédaniel; 1991-1998 (3 volumes).

Traductions anglaises

 

Veith I. The yellow emperor’s classic of internal medicine. Baltimore: Williams and Wilki; 1949. [gera:7859].

Lu HC. The yellow emperor’s book of acupuncture.Vancouver:  Academy of Oriental Heritage; 1973.

 

Lu HC. A complete translation of nei ching and nan ching. Vancouver: Academy of Oriental Heritage; 1978. 5 volumes. Su Wen : volume I et II [gera: 7858-19927] ; Ling Shu : volume III et IV  [gera:19928-19929] ;  Nan Jning : volume V [gera:19930].

Lu HC. A complete translation of nei ching and nan ching. Vancouver: Academy of Oriental Heritage; 1978. 5 volumes. Su Wen : volume I et II [gera: 7858-19927]. 

Ki Sunu, Yunkyo Lee. The canon of acupuncture. The yellow emperor’s canon of internal medicine (book 1). Seoul : Korea Acupuncture Society ;  1980.

Ni Maoshing. The Yellow Emperor’s Classic of Medicine. A New Translation of the Neijing Suwen with commentary. Boston and London: Shambhala Publications; 1995.
 


Zhu Ming. The medical classic of the yellow emperor. Beijing: Foreign Languages Press; 2001. [gera:73159].

Unschuld PU. Huang Di Nei Jing Su Wen. Berkeley: University of California Press; 2003.

Articles

Le Sou-Wenn, Physiologie antique in Wieger L. Histoire des croyances religieuses et des opinions philosophiques en Chine, 1917. Leçon 41. P 313-17.

The Yellow Emperor’s Classic of Internal Medicine. Entrikin I. Bull Med Libr Assoc. 1950;38(3):280–282.

The Yellow Emperor’s Classic of Internal Medicine. Huard P and Ming Wong. Med Hist. 1968;12(4):425.

Huang di nei jing su wen. De la toux.  Husson A. Méridiens. 1971;15-16:70-2. Traduction du chapitre 38 du SuWen : « De la toux ». Tous les viscères, pleins et creux, sont à l’origine de la toux… Le traitement est aux Yu pour les viscères pleins, aux He pour les viscères creux, et aux Jing pour les oedèmes…

Pathologies dites bi texte, présentation, traduction et commentaire du suwen ch. 43 (deuxième partie 
Rochat de la Vallée E. Méridiens. 1992;97:13-57.

 A propos de la traduction des classiques chinois (1). Auteroche B. Folia Sinotherapeutica. 1990;6:29-32.
Traduction de suwen 44.

A propos de la traduction des classiques chinois (2). Auteroche B. Folia Sinotherapeutica. 1991;7:23-9.
Traduction de suwen 44.


8 documents pour HUANG DI NEI JING SU WEN

  • ASSAISONNER LES ESPRITS (SU WEN CHAPITRE 2).

    Larre C, Rochat de la vallee E. Méridiens. 1984;67-68:13-54.Les conduites humaines contrevenant aux commandements saisonniers  et les dérèglements des saisons sont entrelacées dans une  présentation dont le grand intérêt est de nous permettre de  comprendre l'intimité de la relation d'un individu et des  souffles constitutifs de l'univers qui, en le traversant, le  constituent comme individu vivant. On apprend aussi la différence  entre la vertu du Ciel, tournée vers elle-même, sans effet au  dehors, et la vertu céleste agissant entre Ciel Terre à travers  le soleil, la lune et les planètes. La production de la vie à  partir de la rosée perlée, qui se forme par la compénétration des  nuées célestes et des brouillards terrestres. C'est le schéma  ultime, englobant, de toute activité productrice du Ciel/Terre.  C'est évidemment le modèle de la rencontre des souffles qui font  et développent la vie en nous. Y contrevenir, c'est créer les  profonds blocages par contre-courant, les obstructions qui  provoquent la mort.

  • AUTRE ETUDE DES POULS ET DES MERIDIENS A PARTIR DU CHAPITRE 21 DE SU WEN

    Hawawini. Médecine Chinoise et Médecines Orientales. 1993;5:27-40....

  • DE L'ENERGIE ORIGINELLE ET PURE DE LA HAUTE ANTIQUITE.

    Nguyen Tran Huan. Acupuncture. 1979;62:13-16.

  • ETUDE A PARTIR DU SU WEN, CHAP.37 "ETUDE DES CONTRE-COURANTS ENERGETIQUES".

    Duron A. Méridiens. 1996;107:99-123.Le Su Wen, chap.37 étudie les contre-courants par transfert du Froid et de la Chaleur, entre les Zang et les Fu. Nous proposons le commentaire des 3 transferts de la Chaleur, pour lesquels nous avons un exemple clinique. 1) Transfert de la Chaleur de la Rate au Foie. 2) Transfert de la Chaleur de l'Intestin Grêle à la Vessie. 3) Transfert de la Chaleur de la Vésicule Biliaire au Cerveau.

  • FIL (2EME PARTIE) TEXTE, PRESENTATION, TRADUCTION ET COMMENTAIRE DU "SUWEN"

    Larre C, Rochat de la Vallée E. Méridiens. 1987;77:13-44.La vie ne tient qu'à un fil. Elle est à l'origine une réalité  tenue qui échappe à nos sens, elle est imperceptible, mais une  directivité l'habite. Elle est l'oeuvre du ciel. Le ciel ne fait  rien que par la terre. A partir du croisement ciel/terre tout se  développe dans le médian. Dès qu'un être est commencé on peut  suivre son développement, normal ou pathologique, à condition que  l'on connaisse l'ordre hiérarchique des douze Zang qui forment un  ensemble interdépendant, un ensemble qui n'admet aucune  défaillance.

  • HISTOIRE DU SUWEN ET TRADITION DE L'EMPEREUR JAUNE.

    Triadou P. Revue Française d'Acupuncture. 1995;83:7-24.

  • HUANG DI NEI JING SU WEN (TRAITE DE MEDECINE INTERNE).

    Nguyen Tran Huan. Acupuncture. 1979;59:17-20.

  • LA TRADITION DES COMMENTAIRES ET LEUR FONCTION DANS LA PENSéE CHINOISE.

    Triadou P. Revue Française d'Acupuncture. 1995;82:8-23.Le commentaire est un mode important d'expression d' idées dans la pensée pré-moderne en général, et dans la pensée chinoise classique en particulier. Le Huang di Nei jing Su wen a été compilé au viie siècle par Wang Bing qui a initié une tradition de commentateurs qui s'est poursuivie jusque sous la dynastie des Qing. Cette tradition a eu une double mission historique. Elle a lutté contre les écoles apparues à partir de l'époque Jin-Yuan, qui proposaient des interprétations réductionnistes du Nei jing débouchant sur des propositions thérapeutiques simplistes, voire dangereuses. Tout en conservant le cadre holistique de l'enseignement du Nei jing, le travail des commentateurs a permis une lecture plus cohérente de ce classique et l'élaboration d'une pensée physiopathologique, qui a inscrit dans une même logique la compréhension de la physiologie, du diagnostic et de la pathologie. Nous abordons dans cet article l'élaboration de cette réflexion à partir de la comparaison de six gloses que, des Tang au Qing, les commentateurs ont réservées au chapitre 38 du Su wen consacré aux toux.