XI YUAN JI LU

洗冤集錄
Livre de la réparation des torts.
Auteur :
Song Ci (1188-1249).
Date : 1247.
« Instruction au Magistrat », un livre sur la médecine légale, écrit par Song Ci et publié en 1247 après J.-C. L’ouvrage original comporte 10 volumes, mais après la dynastie des Ming, il n’en resta que quatre. Il rassembla l’oeuvre effectuée avant la dynastie des Song dans ce domaine, et introduisit des tests d’identification de toxicité et de mesure pour le traitement d’urgence. Il traite aussi de l’anatomie, la pathologie, la réduction osseuse, les opérations chirurgicales etc. Ce livre a une grande valeur et a été traduit en de nombreuses langues étrangères.

Premier traité de médecine légale.

Traduction francaise

« Le R.P. Cibot a donné une traduction partielle du célèbre Si-yuan-lou. Un catalogue de cet ouvrage est inséré dans les  »Mémoires concernant les Chinois » (Huard 1967). [Notice du livre chinois Si-yuen. in Mémoires concernant l’histoire, les sciences, les arts, les moeurs, les usages, …. des Chinois par les missionnaires de Pékin. 1776-91. Tome IV : 421-440].

Litolff CH. Médecine légale sino-vietnamienne : le livre de la réparation des torts. Revue Indochinoise. 1909;6:531-65. 7:676-703.8:767-87. 9:881-905. 10:1017-32. 11:1107-113. 12:1217-24. 1910;1:418-27.

Traduction anglaise

Harland WA. Records of Washing away of Injuries. Hong Kong;1855.

Giles HA. The « hsi yuan lu » or instructions to coroners. Proceeding of the Royal Society of Medicine. 1924;17:59-107.

The washing away of wrongs. Forensic medicine in thirteenth century in China. Mc Knight BE. Ann Arbor: Center for Chinese Studies, University of Michigan; 1981. 182P. [gera:7908].
Mc Knight BE. The washing away of wrongs. Forensic medicine in thirteenth century in China. Ann Arbor: Center for Chinese Studies, University of Michigan; 1981. 182P. [gera:7908].

Articles

1- gera: 7945/nd/re
 EXPOSE DES PRINCIPAUX PASSAGES CONTENUS DANS LE HSI YUAN LU. MARTIN E. revue d’extreme-orient. 1884,4,596 (fra).

2- gera: 7944/di/re
 MEDECINE LEGALE SINO-VIETNAMIENNE : LE LIVRE DE LA REPARATION DES TORTS. LITOLFF CH. revue indochinoise. 1909,, (fra). 6:531-65. 7:676-703.8:767-87. 9:881-905. 10:1017-32. 11:1107-113. 12:1217-24. 1910;1:418-27.

3- gera: 7965/di/re- num
 A CHINESE CORONER’S MANUAL AND THE EVOLUTION OF ANATOMY. VIOLE O’NEILL Y ET AL. journal of the history of medicine and allied sciences. 1976,31(1),3-17 (eng).
 Les premiers principes de médecine légale apparaissent en Europe au début du XVIe siècle ap.J.C. En Chine les premières annales de ce type datent du IIIe siècle av J.C. Au XIIIe siècle est rédigé le « Hsi Yuân Lu (de la réparation des injustices) », traité de médecine légale qui sera copié et recopié durant des siècles jusqu’à l’édition standard de 1843. Discussion des différentes versions du chapitre « examen du cadavre féminin » (chap.9, livre 1) présenté en latin dans la traduction anglaise de Giles de 1924. Malgré son caractére précurseur et son importance exceptionnelle dans l’histoire de la médecine légale, le « Hsi Yüan Lu » a exercé une influence négative sur le développement des sciences anatomiques chinoises. En confiant à des fonctionnaires-magistrats le soin d’établir et d’expliquer la mort d’un individu, en codifiant les méthodes par un texte faisant autorité, le « Hsi Yüan Lu » a étouffé tout désir d’aller plus loin dans la recherche des causes et du siége des maladies mortelles. ce qui ne sera pas le cas des occidentaux qui, quelques siècles plus tard développeront la pratique des autopsies.