MALADIES INFECTIEUSES EN MTC ET ACUPUNCTURE


Choléra.

Acupuncture expérimentale et immunologie
articles de la littérature internationale

Périodiques spécialisés en maladies infectieuses.

Liens

Théories chinoises sur la peste. Rouffiandis M. Annales d’hygiène et de médecine coloniales. 1903;6:342-7.

Historique et pratique de la vaccine en Chine. Féray. Annales d’hygiène et de médecine coloniales. 1907;10:498-514.

Mission Impossible: The American Schistosomiasis Delegation’s Visit to China in 1975. Fan KW. Yale J Biol Med. 2008 Sep; 81(3): 121-127.

Complementary and Alternative Medicine Use Among HIV+ People: Research Synthesis and Implications for HIV Care.

Littlewood RA, Vanable PA. AIDS Care. Author manuscript; available in PMC 2008 October 20.


 
Spécialistes des maladies fébriles en MTC
Liu Shichang

43 documents pour MALADIES INFECTIEUSES EN MTC ET ACUPUNCTURE

  • A SHORT HISTORY OF ACUTE INFECTIOUS DISEASES IN CHINA.

    Lee T'Ao. Chinese Medical Journal. 1936;50:172-83.Les maladies infectieuses ont été reconnues très tôt en Chine. La  rage, la fièvre thyphoide, la variole et la varicelle ont été  décrites plus tôt en Chine qu'en Occident, au contraire des  oreillons, diphtérie, scarlatine, choléra et  méningite.

  • ASSOCIATION DE L'ACUPUNCTURE AUX MEDICAMENTS DANS LE TRAITEMENT DE 26 CAS DE TETANOS.

    Hopital populaire de gaoyou. Méridiens. 1992;97:151-4.Extrait de Zhongyi Zazhi n° 10, 1959, p 59.

  • BILAN DU TRAITEMENT DE 101 CAS DE TETANOS.

    Hopital populaire du Guangdong. Méridiens. 1992;97:145-50.La revue Zhongyi Zazhi publie dans les années 1959-60 divers cas  de tétanos traités par la médecine traditionnelle chinoise.  Traduits à l'époque par Albert Husson, nous les publions  aujourd'hui pour leur intérêt historique et aussi médical, avec  toutes les réserves qui s'imposent.

  • CONSIDERATION GENERALES SUR LES MALADIES FEBRILES EN M.T.C.

    Lafont JL. La Revue des Séminaires d'Acupuncture de l'AFERA. 1987;2:1-23.L'auteur envisage dans un premier temps la théorie générale des  maladies fébriles ; en particulier le processus de pénétration du  Xie, le rôle des Cou-li et du Weiyang, et la distinction entre  syndrome Biao et syndrome Li. Dan un deuxième temps, les  différents facteurs pathogènes vent, froid, chaleur, humidité,  sécheresse, feu sont envisagés en fonction de leurs  caractéristiques propres. Enfin, dans un troisième temps,  l'auteur présente le système de description des maladies fébriles  en M.T.C. en montrant essentiellement qu'il n'est qu'un  développement des Ba Gang.

  • COQUELUCHE.

    Nguyen Van Nghi et Gourion A. Revue Française de MTC. 1983;101:380-1.La coqueluche ou bai ri ke (littéralement toux de cent jours) est  une maladie en général bénigne due à la pénétration du  Vent-Chaleur et parfois du Vent-Froid au niveau du Poumon,  celui-ci ne joue plus son rôle de propulseur d'énergie, cette  dernière ne peut plus "descendre" et stagne, enfin la "chaleur  perverse" qui s'y accumule se transforme en glaires. Sur le plan  thérapeutique, il faut : arrêter la pénétration du Vent-Chaleur  ou du Vent-Froid, lutter contre l'hyperthermie en dispersant le  Yang ; purifier la Chaleur ; métaboliser les glaires ; arrêter la   toux ; tonifier le Poumon, et tonifier la Rate.

  • DES PLANTES MEDICINALES A PROPRIETES ANTIBACTERIENNES.

    Nguyen Duc Minh. Revue Française de MTC. 1983;100:303-13.

  • DIAGNOSTIC ET THERAPEUTIQUE DES MALADIES DU SHAOYANG.

    Auteroche B, Zhanxi Wang, Huanling li. Méridiens. 1996;106:63-79.Les cadres cliniques du Shaoyang correspondent au stade de la maladie durant lequel l'énergie perverse se trouve à moitié en surface et à moitié dans l'intérieur (Ban Biao Ban Li). Autour du cadre clinique principal du Shaoyang sont réunis d'autres cadres cliniques comportant soit des symptômes de surface, correspondant au Taiyang (propositions 109, 142, 171, du "Shang Han Lun"), soit de profondeur, correspondant au Yangming (proposition 108 du "Shang Han Lun").

  • DIAGNOSTIC ET THERAPEUTIQUE DES MALADIES DU YANG MING.

    Auteroche B. Méridiens. 1995;105:147-65.Cet article est traduit du - Neike Zbenfiu Peixue Xinbian - (Nouvelles Associations de Points en Médecine Interne), publié par le Docteur Auteroche et les Professeurs Wang et Li de Pekin, en août 1993. Les Cadres cliniques du Yangming correspondent à une Plénitude de Chaleur Interne et se rencontrent à l'acmé des maladies fébriles aiguës. Au niveau du méridien, ils se traduisent par de l'hyperthermie et de la transpiration profuse. Si la maladie atteint l'entraille, s'y ajoutent de la constipation et des ballonnements abdominaux. Le traitement visera dans le premier cas à clarifier la Chaleur et dans le deuxième cas à évacuer par purgation la Chaleur et les selles accumulées. Un ictère de type Yang peut être associé aux Cadres cliniques du Yangming.

  • DIX TETANOS TRAITES PAR L'ACUPUNCTURE.

    Hopital populaire de Xiaogan. Méridiens. 1992;97:155-9.Extrait de Zhongyi Zazhi n° 10, 1959, p 60.

  • ELEMENTS DE SEMIOLOGIE SPECIFIQUE DES MALADIES FEBRILES.

    Lafont JL. La Revue des Séminaires d'Acupuncture de l'AFERA. 1987;2:37-59.Cet exposé a pour objectif, l'analyse sémiologique des différents  symptômes qui caractérisent les maladies fébriles fièvre,  frissons, transpirations soif, etc... L'auteur envisage ensuite  les différents aspects sémiologiques des excrétats, de la langue  et du pouls. Le but est de permettre au praticien d'arriver à  l'établissement d'un diagnostic de déséquilibre énergétique  précis, à partir de l'étude sémiologique rigoureuse des  différents symptômes que lui propose le malade.