MÉDECINE TIBÉTAINE


3 documents pour MÉDECINE TIBÉTAINE

  • LA MEDECINE TIBETAINE.

    Huard P. Méridiens. 1968;3-4:19-35.Submergeant des traditions populaires fort anciennes, il se  constitue dans les Monastères Lamaïques du Tibet une médecine  savante, diffusée par des manuscrits à partir du VIIe siècle. Ses  deux composantes essentielles sont la Médecine Indienne et la  Médecine Chinoise classiques, véhiculées par le Bouddhisme. Il  faut toutefois faire place à une troisième influence  gréco-arabo-iranienne, enseignée à la Cour de Song-Tsen-Gampo  (+ 650) par un Médecin Occidental, nommé Ga-Le-Nos. La Médecine  Tibétaine dispose d'une matière médicale végétale très variée et  qui est encore l'objet d'exportations importantes en Chine. Elle  emploie la sphygmologie, l'iriscopie et le thermalisme. A côté  des Lamas Médecins, dont les connaissances objectives peuvent  être sérieuses, existent malheureusement d'autres Lamas, experts  en magie, initiés au tantrisme, marchands d'amulettes et de  talismans.

  • LE MEDECIN SELON LA MEDECINE TRADITIONNELLE.

    Perrein JB. Revue Française de l'Acupuncture. 1985;41:25-8.La médecine tibétaine, telle qu'elle est actuellement exercée et  transmise, en grande partie oralement, puise à la source des  textes sacrés les plus anciens. Elle manifeste la permanence du  principe essentiel à la base de toute médecine traditionnelle :  la dimension spirituelle de l'acte thérapeutique engageant la  praticien-officiant à une ouverture intérieure et une rectitude  qui sont les conditions même, par sa compassion, son rayonnement,  du principe bienveillant et régénateur de la vie constitue la  base de la guérison.

  • NEPAL 75 OU RETOUR AUX SOURCES D'UN PRATICIEN DE MEDECINE TRADITIONNELLE.

    Huguet C. Acupuncture. 1975;45:23-6.