EXAMEN PHYSIQUE EN ACUPUNCTURE ET MTC

Les cinq teints. Nguyen Van Nghi et Tran Viet Dzung. Revue Française de MTC. 1996;169:15-29.

Teints de la face en pédiatrie. Nguyen Van Nghi et Tran Viet Dzung. Revue Française de MTC. 1988;131:267-9.


7 documents pour EXAMEN PHYSIQUE EN ACUPUNCTURE ET MTC

  • DES COULEURS DU VISAGE... A PROPOS DU CHAPITRE 49 DU LING SHU.

    Rivaillier J. Actes du 2ème Congrés d'Acupuncture AFERA, Nîmes. 1987;277-304.Corroborée par la lecture du Su Wen, et l'analyse sémiologique  des différents syndromes, l'étude du chapitre 49 du Ling Shu nous  démontre, avec beaucoup de richesses et de précisions, l'intérêt  primordial de la connaissance du teint dans l'approche  diagnostique du malade.

  • ECOUTER, SENTIR.

    Eyssalet JM. Revue Française d'Acupuncture. 1984;37:35-51.

  • EXAMEN DE LA MAIN.

    Guillaume. Revue Française d'Acupuncture. 1983;34:33-37.En médecine traditionnelle chinoise, l'examen de la main chez  l'enfant se résume à celui de l'index qui permet de juger du  degré de gravité d'une maladie et de son évolution. Chez  l'adulte, à travers les huit règles diagnostiques, la main permet  d'apprécier la relation de l'homme avec le monde.

  • EXAMEN DES ONGLES.

    Andres G. Revue Française d'Acupuncture. 1983;35:21-9.L'examen des ongles est un des éléments du diagnostic en médecine  chinoise. Dans cette étude, l'auteur développe l'interprétation  des différentes modifications des ongles à travers la physiologie  chinoise et montre la finesse du diagnostic que l'on peut en  tirer.

  • L'INSPECTION.

    Froger C et Al. Revue Française d'Acupuncture. 1983;36:47-58.Les auteurs étudient un des quatre examens en médecine  traditionnelle chinoise : l'inspection. Ils ont essayé de  planifier l'inspection au cours d'une consultation classique.  Certains symptômes permettent d'établir un diagnostic plus  rapide.

  • LA PALPATION.

    Brusini-Mollard Y. Revue Française d'Acupuncture. 1983;36:33-43.Les textes chinois sont à peu près muets sur l'observation et la  palpation du corps des malades, par contre les textes japonais et  coréens décrivent en détail ces pratiques qu'ils affirment avoir  trouvé dans des versions très anciennes du Nei Jing.  L'acupuncture décrit l'inspection du corps et la palpation des  membres et de l'abdomen du malade suivant les méridiens et  la projection cutanée des souffles des organes, en concluant que  la palpation du malade vient compléter l'examen clinique  permettant ainsi de mieux préciser le diagnostic.

  • PHYSIOGNOMONIE CHINOISE.

    Milsky C. Revue Française d'Acupuncture. 1987;52:25-34.La physiognomonie chinoise est une science qui possède une base  philosophique identique à celle de la médecine chinoise, et tout  un système. C'est pourquoi on retrouve dans l'étude du visage les  cinq types d'hommes correspondant aux cinq éléments, les douze  palais, les cinq montagnes et les quatre fleuves, les cinq  planètes et les six astres, les correspondances en fonction de  l'âge de la personne, etc... A noter également l'importance du  teint dont l'observation est extrêmement difficile.