SYNDROMES- ZHENG


26 documents pour SYNDROMES- ZHENG

  • AMAS - JIJU, QIZHENG - XUEZHENG.

    Castera P. Cours DIU d'Acupuncture. Bordeaux 2. 1992. 48P. Ce polycopié correspond environ à 4 heures de cours. Destiné aux étudiants en 3ème année du DIU d'acupuncture de l'université de Bordeaux 2, il traite d'une partie fondamentale de la nosologie traditionnelle chinoise. Il s'agit d'une 2ème version ayant bénéficié des avis des étudiants et des confrères, ainsi que des apports des dernières publications. Il se compose de 5 parties : Les Yuxue, les Jiju, les syndromes du Qi. Les syndromes du sang. Les syndromes associant Qi et sang. Le polycopié reprend des notions généralement admises et laisse peu de champ aux interprétations personnelles. La forme se veut la plus didactique possible. Le choix des points peut se discuter devant chaque cas particulier. Ceux donnés ici sont les plus couramment utilisés. L'expérience de chacun lui permettra ensuite d'adapter le traitement en fonction du patient.

  • L'HUMIDITE CHALEUR. CLASSIFICATION, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DIFFERENTIEL

    Sun Pei Lin. Medecine Chinoise et Médecines Orientales. 1992;1:9-20.

  • LE SYNDROME DU COCHON QUI COURT (BEN TUN QI).

    Auteroche B et M. Méridiens. 1996;107:125-41.Le syndrome du cochon qui court (Ben Tun Qi), cité dans le "Ling Shu" et le "Nan Jing", est certainement la description clinique la plus ancienne d'une névrose. Son symptôme majeur est la sensation d'une masse de gaz qui remonte brusquement du bas-ventre jusqu'à la poitrine ou la gorge. Ce syndrome est la conséquence, soit d'une atteinte des sentiments, soit d'une agression par le Froid et l'Eau sur le Coeur, le Foie, les Reins et Chong Mai. La thérapeutique visera à régler le Qi et abaisser son contresens, nourrir le Foie et harmoniser le Ying, réchauffer et transformer les Liquides Organiques en excès.

  • Les critères paracliniques des syndromes vide de rate.

     Olivier Goret. 2002.

  • LES EFFETS SYNDROMIQUES DES POINTS D'ACUPUNCTURE (1).

    Schnorrenberger CC. Revue Française d'Acupuncture. 1990;63:36-53.Les 36 points des quatorze méridiens principaux agissent sur les  syndromes (Bian Zheng). Ces effets "syndromiques" sont exposés  ici de manière complète. La connaissance de ces effets est la clé  d'un traitement acupunctural prenant en compte le diagnostic  selon les Bian Zheng. Ces syndromes n'avaient été utilisés  jusqu'à présent que pour le traitement par pharmacopée chinoise,  mais peuvent dorénavant servir de base à l'acupuncture.

  • LES EFFETS SYNDROMIQUES DES POINTS D'ACUPUNCTURE (2).

    Schnorrenberger C. Revue Française d'acupuncture>. 1990;64:37-47.

  • LES EFFETS SYNDROMIQUES DES POINTS D'ACUPUNCTURE (3).

    Schnorrenberger CS. Revue Française d'Acupuncture. 1991;65:19-30.

  • LES EFFETS SYNDROMIQUES DES POINTS D'ACUPUNCTURE (4).

    Schnorrenberger CS. Revue Française d'Acupuncture. 1991;66:43-51.

  • LES FORMULES DE TONIFICATION EN MTC.

    Hawawini R. Revue Française d'Acupuncture. 1995;84:9-33.En MTC, la tonification fait partie des Huit règles thérapeutiques (ba fa). Les formules sont nombreuses. Elles concernent la tonification des vides (xu), de l'énergie (qi), du sang (xue), du yin, du yang et des liquides organiques (ye). Toutes ces structures se mêlent étroitement, nécéssitant l'établissement d'un diagnostic précis. Celui-ci s'appuie sur la physiologie des zang et fu, en rapport avec ces structures.

  • LES JUE.

    Guillaume G et al. Revue Française d'Acupuncture. 1989;59:5-21.