LE POUMON

 

According to the ancients the lungs have six lobes and two small ears or lobules, in all eight ;
[Wang Qingren (1768-1831), Yi Lin Gai Cuo (Correction des erreurs médicales, 1830), traduction John Dudgeon (1893)].

 

I saw them thus as the result of examining a great many viscera …..The lung vessel divides into two branches which enter the two lobes of the lungs and go to the very bottom of them, and these vessels have joints (cartilaginous rings). The lungs contain very light white mucus or froth like bean curd. The large faces of the two large lobes are directed backwards; the small face is directed to the chest ; above are four peaks (apices), also directed to the chest ; below there is a small piece, also directed to the chest. The outer skin of the lungs has no openings ; there are, therefore, not twenty-four holes for the passage of the air as the ancients say.

[Wang Qingren (1768-1831), Yi Lin Gai Cuo (Correction des erreurs médicales, 1830), traduction John Dudgeon (1893)].


Le poumon. Zhen Jiu Da Cheng (édition de 1843) [Auteroche B, 1983].

Les théories médicales des chinois.  Jeanselme E. La Presse Médicale. 1900;76:179-182.
Le Poumon


Andreas Cleyer (1612-1690).
Cleyer A. Specimen medicinae sinicae sive. Francfort sur le Main : Zubrodt, 1682.

Cowdry EV. Taoist ideas of human anatomy. Annals of Medical History.1921;3:301.
« A tiger inhabits the lungs ».


6 documents pour LE POUMON

  • CONTRIBUTION A L'ETUDE DE LA PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE ENERGETIQUE.

    Eyssalet JM. Mensuel du Médecin Acupuncteur. 1978;49:335-45.

  • LA RESPIRATION ET SES MECANISMES.

    Kespi JM. Revue Française d'Acupuncture. 1982;29:31-43.Sont envisagées ici les relations de la respiration avec la zone  rythmique et relationnelle qu'est la poitrine avec les poumons en  tant que ministres d'état du gouvernement du corps et avec les  processus de création et, par là avec le pelvis.

  • LE POUMON, TOIT DES VISCERES.

    Rouam F. Revue Française d'Acupuncture. 1987;50:7-13.Le poumon est traditionnellement appelé toit des viscères dans  les textes médicaux classiques. Après un rappel de l'importance  du toit dans l'architecture chinoise traditionnelle, sont  envisagés les différents rapports du toit et du ciel : voie du  ciel, porte du ciel, lien aux ordonnances mensuelles et au mandat  du ciel. Ainsi, par analogie, les grandes fonctions du poumon  peuvent-elles être quelque peu précisées.

  • POUMON ET LIQUIDES ORGANIQUES.

    Taillandier J. Revue Française d'Acupuncture. 1987;50:15-20.Après un rappel de la physiologie des liquides organiques,  l'auteur étudie les relations entre l'organe poumon et les  liquides en physiologie et en pathologie. Enfin, il énumère les  points du méridien shou taiyin/poumon susceptibles d'avoir une  action thérapeutique sur les troubles liquidiens en rapport avec  le poumon.

  • POUMON ET POINTS BULANG, YUZHONG ET SHUFU.

    Kespi JM. Revue Française d'Acupuncture. 1988;53:13-6.Après un rappel de la physiologie de la,fonction Poumon, l'auteur explique sa conception du rôle de trois points : Bulang 22 Rn paraît régir la fonction de diffusion des souffles, Shufu 27 Rn celle d'abaissement des souffles et des liquides, Yuzhong 26 Rn celle de purification/rafraîcissement. Trois cas cliniques correspondant à chacun des trois points illustrent l'exposé.

  • RESPIRATION ET PHYSIOLOGIE ENERGETIQUE.

    Eyssalet JM. Revue Française d'Acupuncture. 1979;18:5-33.La physiologie de la respiration est expliquée à travers les textes classiques (Su Wen, Ling Shu, Nan Jing, Lei Jing) : relations entre Poumon et Energie; relations entre mouvements respiratoires et Triple Réchauffeur, énergies héréditaires, Maître du Coeur, Tan Zhong 17 VC.