LE REIN


According to the ancients..
[Wang Qingren (1768-1831), Yi Lin Gai Cuo (Correction des erreurs médicales, 1830), traduction John Dudgeon (1893)].

[Wang Qingren (1768-1831), Yi Lin Gai Cuo (Correction des erreurs médicales, 1830), traduction John Dudgeon (1893)].


Dessin des reins d’après le Tchen-Kieou Ta-Tch’eng (1601). [Zhen Jiu Da Cheng]. Pas d’uretères ; en revanche, des canaux ascendants rénocardiaques imaginaires. La planche de xylogravure a été imprimée dans le bon sens, comme en témoignent les idéogrammes « rein ». [Le triple foyer, mythe ou réalité. Briot A. Méridiens. 1975;31-32:11-31].


Les reins. Zhen Jiu Da Cheng (édition de 1843) [Auteroche B, 1983].

Les théories médicales des chinois.  Jeanselme E. La Presse Médicale. 1900;76:179-182.
Reins.

Andreas Cleyer (1612-1690).
Cleyer A. Specimen medicinae sinicae sive. Francfort sur le Main : Zubrodt, 1682.

Cowdry EV. Taoist ideas of human anatomy. Annals of Medical History.1921;3:301.
« A deer with two heads lives in the kidneys. »


7 documents pour LE REIN

  • LE REIN, THEORIE, SEMIOLOGIE, CLINIQUE ET THERAPEUTIQUE.

    Wang Zhanxi, Li Huanling, Auteroche B. Méridiens. 1984;67-68:109-158.

  • RECHERCHES SUR LA LIAISON REIN-OREILLE DE LA MTC.

    Nguyen J et Trieu Diem Chi. Revue Française de MTC. 1982;95:47-54.

  • REIN ET JING.

    Andres G. Revue Française d'Acupuncture. 1987;50:21-6.Rein et "jing" (essence) sont en étroite relation dans la  physiologie chinoise, et le texte suivant essaye d'en dégager, au  travers des classiques médicaux chinois, les données  essentielles. Pour cela l'auteur étudie d'abord le "jing" puis  ses relations avec le rein, enfin les différentes incidences  pathologiques.

  • REIN ET PSYCHISME.

    Lacourte B. Revue Française d'Acupuncture. 1992;72:31-7.Cet article décrit les sentiments chez l'homme sain et l'homme  malade. Les effets de la peur sont mis en relation avec les  fonctions ministérielles du rein. Les situations familiales  rendant les enfants vulnérables à la peur sont présentées. Une  analyse du Zhi termine cette étude.

  • REIN ET ZHI.

    Lacourte B. Revue Française d'Acupuncture. 1987;50:27-35.Cet article étudie les relations entre le Rein et le Zhi  (vouloir). Le Zhi appartient aux cinq Shen qui eux-mêmes font  partie des esprits Qi Shen. Cet article souligne les liens  existant entre d'une part le sens de l'idéogramme Zhi et d'autre part le rôle ministériel du rein, le Jing et la maîtrise du Jing et enfin la sagesse. L'insuffisance du zhi est responsable de tableaux psychiatriques : indécision, obsession, hallucinations. Elle est parfois due à une atteinte du Yin Weimo. L'excès de Zhi  est responsable de Jue (perte de conscience sans paralysie) ou de troubles psychiatriques. En thérapeutique nous avons évoqué le point 52V, logis du Zhi; certains points Qi; l'utilisation du  Yin weimo.

  • REINS YIN - REINS YANG.

    Nguyen Hun Glan. 2eme séminaire de la SAA, Bordeaux. 1983;149.

  • YANG DU REIN, YIN DU REIN.

    Dinouart P. Meridiens. 1985;69-70:113-120.