LE TRIPLE RECHAUFFEUR

 

According to the ancients….there are the three chiao, or divisions—upper, middle and lower ;
[Wang Qingren (1768-1831), Yi Lin Gai Cuo (Correction des erreurs médicales, 1830), traduction John Dudgeon (1893)].

[Wang Qingren (1768-1831), Yi Lin Gai Cuo (Correction des erreurs médicales, 1830), traduction John Dudgeon (1893)].


Schématisation des trois étapes du triple foyer, d’après le Lei-King T’ou-Yi (Supplément illustré au Lei-King) de Wan Ki , époque Ming. [Le triple foyer, mythe ou réalité. Briot A. Méridiens. 1975;31-32:11-31].
 « Le foyer supérieur se trouve au-dessus de l’entrée de l’estomac. Il préside à l’introduction des aliments.
« Le foyer moyen est situé au centre de l’estomac. Il préside à la dégradation et la combustion des aliments solides et liquides, à la distillation du suc alimentaire en essence, laquelle s’échappe vers le haut dans les poumons, où elle se transforme en sang et fait vivre tout le corps.
« Le foyer inferieur a son origine au-dessus du Lann-Men (coecum). Il préside a la sortie des aliments. »


Le triple réchauffeur. Zhen Jiu Da Cheng (édition de 1843) [Auteroche B, 1983].
Note du traducteur : ceci est une illustration des divergences d’opinion qui ont existé au sujet de la matérialité du Triple Réchauffeur.


9 documents pour LE TRIPLE RECHAUFFEUR

  • A PROPOS DU FOYER SUPERIEUR

    Lafont JL. Méridiens. 1983;61-62:69-86.

  • INCIDENCES PRATIQUES DE L'EVOLUTION DES IDEES ET DES TECHNIQUES EN ACUPUNCTURE.

    Lafont JL. In actes du XIIIene congrès d'Acupuncture, Afera, Nimes. 2000;2:99-122.Ce qu'il est convenu d'appeler le système contemporain de l'acupuncture, est I'aboutissement d'une démarche constante dont les prémices remontent aux alentours' du IV° siècle avant notre ère. Tenter de retracer l' historique de la méthode, c ' est  pouvoir mettre en évidence les grandes étapes de l'évolution des idées et des| techniques. C'est aussi comprendre comment un modèle qui fût utilisé à une époque, se transforma par la suite en un autre, mieux adapté à la représentation de l'homme et de ses fonctions telles quelles furent envisagées par la suite.  Cet article se propose de donner un exemple de cette évolution en suivant les transformations de la notion de 3 Foyers, au travers des textes du Huang di nei jing,  dont la rédaction s'étend entre le IV° siècle avant I'ère commune et le VIII° siècle.

  • L'ORDINATEUR DE LA RENCONTRE.

    Couderc P. Revue Française d'Acupuncture. 1996;88:7-31.Le triple réchauffeur est souvent dépeint comme une belle machine à vapeur, une « bête humaine » génératrice de vitalité. L'analyse de son mécanisme étagé fascine et rassure. Le méridien shou shao yang qui lui est associé suscite, quant à lui, une interrogation polie : s'agit-il d'un exotisme supplémentaire consacré par l'histoire de l'acupuncture ? A quoi sert-il celui-là ? La perception du vécu de la pathologie de chacune de ses fonctions, introduite par une prescription rigoureuse de chaque point, lève un coin de voile sur ce méridien un peu négligé et qualifie aussi de façon plus subtile la nature du triple réchauffeur. Ce présent travail qui n'est qu'un essai se donne pour but d'imager, au besoin par le biais de l'analogie, la dynamique ordinatrice, quasi vibratoire, qui se propage au sein d'un être faisant face à l'univers et rencontrant notamment la différence.Si zu kong (23 TR), appelé communément point de départ des méridiens shao yang, illustre probablement un trouble emblématique de « résonance » autour duquel se déclinent, au sein du méridien shou shao yang, chez le type (ren) shao yang, yang en mouvement, raffiné par le mouvement du feu-ministre, chacune des vingt-deux autres difficultés de procédure de ce méridien.

  • LE TRIPLE FOYER, MYTHE OU REALITE.

    Briot A. Méridiens. 1975;31-32:11-31.

  • LE TRIPLE RECHAUFFEUR : INTERPRETATIONS CLASSIQUES ET MODERNES.

    Briot A. Méridiens. 1982;57-58:71-88.

  • LE TRIPLE RECHAUFFEUR.

     Gourion A. Cours d'Acupuncture, CEDAT. 1980;x:66-85.

  • LES ENERGIE TRADITIONNELLES ET LA SPHERE GENITALE.

    Schatz J. Acupuncture. 1973;38:28-38.

  • PHYSIOLOGIE DU TRIPLE RECHAUFFEUR.

    Darjana S. Mémoire DIU d'Acupuncture, Bordeaux II. 1988.

  • REFLEXIONS SUR LE FOYER CENTRAL.

    Lafont JL. La Revue des Séminaires d'Acupuncture de l'AFERA. 1988;3:19-40.L'auteur envisage l'étude du foyer central en se basant sur la  description des 3 foyers proposée par le chapitre 18 du Ling Shu.  Ce chapitre concentre les 3 foyers au niveau de l'estomac et leur  attribue essentiellement un rôle d'assimilation et de  distribution de l'énergie d'origine alimentaire. Abandonnée par  la suite, cette conception particulière présente néanmoins de  multiples intérêts, tant par le rôle essentiel qu'elle attribue à  l'estomac et à la rate dans l'économie générale de l'organisme,  que par les associations de points qu'elle suggère pour traiter  les troubles divers de leurs fonctions.