CLASSES THÉRAPEUTIQUES

Liens

Des plantes médicinales a propriétés antibactériennes. Nguyen Duc Minh. Revue Française de MTC. 1983;100:303-13.

9 documents pour CLASSES THÉRAPEUTIQUES

  • DU SANG ET DES PLANTES EN CHINE ET EN OCCIDENT.

    Guillaume G. Revue Française d'Acupuncture. 1992;18(70):33-1.This article proposes a direction for research based on a comparative study of- chinese and western phytotherapy. An ethnopharmacological study carried out in the Cevennes is the basis for a study of plants reputed to have effects on the blood in both Chinese and western traditional medicine.

  • LES PRINCIPES DE TONIFICATION EN PHYTOTHERAPIE TRADITIONNELLE CHINOISE

    Champagnat C. Annales de la Société d'Acupuncture d'Aquitaine. 1990;7:35-46.

  • MEDICAMENTS ANTI-FROID ET MEDICAMENTS ANTI-CHALEUR.

    Nguyen Van Nghi et Mai Van Dong. Mensuel du Médecin Acupuncteur. 1980;83:485-516.

  • MEDICAMENTS DE L'ENERGIE.

    Nguyen Van Nghi et Mai Van Dong. Mensuel du Médecin Acupuncteur. 1981;82:461-78.

  • MEDICATION DESINFILTRANTES.

    Nguyen Van Nghi et Mai Van Dong. Mensuel du Médecin Acupuncteur. 1980;76:201-12.

  • MEDICATIONS DU SANG.

    Nguyen Van Nghi et Mai Van Dong. Mensuel du Médecin Acupuncteur. 1980;75:177-200.

  • PHARMACOPEE ORIENTALE : LES TONIQUES.

    Nguyen Van Nghi et Mai Van Dong. Mensuel du Médecin Acupuncteur. 1980;72:43-60.

  • PROPRIETES GENERALES DE LA PHARMACOPEE CHINOISE.

    Auteroche B et Demont M. Folia Sinotherapeutica. 1994;21:19-21.

  • UTILISATION DES MEDICAMENTS SUIVANT LE DIAGNOSTIC DIALECTIQUE DES ORGANES ET DES ENTRAILLES.

    Su Lian et Gourion A. Revue Française de MTC. 1987;125:295-305.En tant qu'une des branches de la médecine chinoise  traditionnelle, il est nécessaire que les acupuncteurs puissent  apprendre la phytothérapie. Dans cet article, ce sont les  formules les plus usitées qui sont rappelées. Le mode de  prescription se fait en fonction des pathologies énergétiques  viscérales : chacun des organes et des entrailles, selon sa  plénitude ou son vide, sa présence ou non de glaires, son excès  de chaleur ou de froideur présente des symptômes caractéristiques  permettant l'emploi de formules spécifiques.