Johan Nguyen. 2012.

2779 vues 08/12/2012

Johan Nguyen. 2012.

Johan Nguyen. 2012.

 La réception de l’acupuncture en France. Une biographie revisitée de George Soulié de Morant (1878-1955). Nguyen Johan. Paris: L’Harmattan. 2012. 232 pages.

A partir de 1930 les médecins français commencent à pratiquer l’acupuncture et des consultations sont créées dans des hôpitaux parisiens. George Soulié de Morant (1878-1955), sinologue et consul de France en Chine, est à l’origine de ce phénomène unique en Occident avant-guerre. En 1902, lors d’une épidémie de choléra, il est témoin de l’efficacité remarquable de l’acupuncture. Il s’y intéresse de très près, s’instruisant auprès de praticiens chinois. Il devient lui-même « médecin chinois » et sa compétence médicale est reconnue par le vice-roi du Yunnan qui lui décerne une très haute distinction, le « globule de corail ciselé« . A son retour en France il transmet son savoir aux médecins et ses livres sont pour longtemps les publications de référence. En 1950, consécration ultime de sa carrière, il est désigné « candidat unique de la France » au prix Nobel de médecine.
Mais ce récit « officiel » est porteur de bien des ambigüités. Et si la véritable histoire était tout autre ? Ce livre est ainsi une enquête sur les conditions de la réception de l’acupuncture en France, sur les passeurs et les receveurs, sur l’origine et la nature des savoirs et des pratiques importés. Pourquoi et comment l’acupuncture a-t-elle pu s’implanter en France en 1930 et en France seulement ?

… L’enquête met ainsi au jour une très étonnante imposture.