Pierre Augustin Folliot de Saint-Vast. 1736.

1285 vues 19/11/2008

Pierre Augustin Folliot de Saint-Vast. 1736.

Pierre Augustin Folliot de Saint-Vast. 1736.

Le Gin-Seng convient-il comme reconstituant ? Thèse Médecine Paris 1736.
Première apparition de caractères médicaux chinois, la même année (1736), dans la thèse de Folliot de Saint-Vast (caractères relatifs au ginseng) et dans le traité d’Astruc (De morbis venereis libri sex, caractères relatifs à la syphilis en médecine chinoise).