Sommaire
Accueil
Formations médicalesShow/Hide content
 Présentation
 Liste des séminaires
BibliothèqueShow/Hide content
 Centre de documentation
 Catalogue des périodiques
 Listes et Newsletters
 Demande de documents
 Nouveaux documents
UtilisateursShow/Hide content
 Accès utilisateur
 Demande d'adhésion
 Newsletters
Patients
Forums
GalerieShow/Hide content
 Accueil de la Galerie
 Nouveaux Médias
 Top 50
Contacts
 
Vous êtes ici > Formations médicales en acupuncture > Histoire de l'acupuncture et de la MTC : l'Occident > Figures de la médecine chinoise et de l'acupuncture en occident > Soulié de Morant

Soulié de Morant

 
Georges Soulié dit George Soulié de Morant
1875-1955



George Soulié de Morant est né à Paris en 1878. Il fait ses  études chez les jésuites. Très jeune, il rencontre sa première  chance sous les traits de Judith Gautier (la fille de Théophile)  et, par elle, accède à la culture de l'Extrême-Orient. Chez elle,  une lettrée chinoise l'initie à la langue et à l'étiquette  chinoise. Sa deuxième chance est d'être envoyé en Chine à 21 ans  et d'y être engagé par le ministère des Affaires Etrangère. En  1905, lors d'une épidemie de choléra à Pékin, il découvre  l'acupuncture. Rentré en France, il rédige une oeuvre littéraire  et sinologique importante (40 ouvrages dont 7 romans). En 1927,  il réussit enfin à intéresser à l'acupuncture un premier groupe  de médecins français et devient l'artisan de la réussite de  l'acupuncture en France. Sa monumentale acuponcture chinoise sera  proposée à la commission du Prix Nobel en 1950. Il meurt en  1955, âgé de 77 ans (Jeanine Jacquemin).




La réception de l'acupuncture en France. Une biographie revisitée de George Soulié de Morant (1878-1955). Nguyen Johan. Paris: L'Harmattan. 2012. 232 pages.
A partir de 1930 les médecins français commencent à pratiquer l'acupuncture et des consultations sont créées dans des hôpitaux parisiens. George Soulié de Morant (1878-1955), sinologue et consul de France en Chine, est à l'origine de ce phénomène unique en Occident avant-guerre. En 1902, lors d'une épidémie de choléra, il est témoin de l'efficacité remarquable de l'acupuncture. Il s'y intéresse de très près, s'instruisant auprès de praticiens chinois. Il devient lui-même "médecin chinois" et sa compétence médicale est reconnue par le vice-roi du Yunnan qui lui décerne une très haute distinction, le "globule de corail ciselé". A son retour en France il transmet son savoir aux médecins et ses livres sont pour longtemps les publications de référence. En 1950, consécration ultime de sa carrière, il est désigné "candidat unique de la France" au prix Nobel de médecine.
Mais ce récit "officiel" est porteur de bien des ambigüités. Et si la véritable histoire était tout autre ? Ce livre est ainsi une enquête sur les conditions de la réception de l'acupuncture en France, sur les passeurs et les receveurs, sur l'origine et la nature des savoirs et des pratiques importés. Pourquoi et comment l'acupuncture a-t-elle pu s’implanter en France en 1930 et en France seulement ?
... L'enquête met ainsi au jour une très étonnante imposture.



1- La légende du consul acupuncteur. 
Dr Johan Nguyen. XVIème Congrès National FAFORMEC. Strasbourg 16 & 17 novembre 2012. A propos des supercheries de Soulié de Morant.


Site de la famille Soulié de Morant :
http://pagesperso-orange.fr/fsouliedemorant/

L'acupuncture en Chine vingt siècles avant JC et la réflexothérapie moderne. Soulié de Morant G, Ferreyrolles P. L'homéopathie Française. 1929; juin:403-16.

Les aiguilles et les moxas en Chine ou le traitement des algies par traumatisme thermiqueFerreyrolles P. et Soulié de Morant G. Science Médicale Pratique. 1931; XIX:488-500.

L'acupuncture chinoise. Soulié de Morant G. Annales de l'Hôpital Saint-Jacques. 1932; juin 5-19.

L'acuponcture chinoise. Soulié de Morant G. Mercure de France. 1932;811:31-59.



La main, les sciences occultes en Chine. Soulié de Morant G. Paris: Editions Nilsson. 1932. Rédition sous le titre Traité de Chiromancie chinoise.Paris: Trédaniel. 1978.



Acupuncture et médecine chinoise vérifiées au Japon.  Nakayama T, traduit par Sakurazawa T et Soulié de Morant G. Paris: Le François; 1934.



Précis de la vraie acuponcture chinoise. Soulié de Morant G. Paris: Mercure de France; 1934.
(réédition 1964).

La Chine et le Japon. Soulié de Morant G in Laignel-Lavastine M, Histoire Générale de la Médecine. 1936; Tome I: 527-54.




L'acuponcture chinoise. Soulié de Morant G. Paris: Mercure de France; 1939 (volume 1: l'énergie - points, méridiens, circulation-) et 1941 (volume 2: le maniement de l'énergie).



Soulié de Morant G. L'Acupuncture chinoise...: la tradition chinoise classifiée, précisée. [Préface du Prof. Paul Mériel. Avant-propos du Dr Marcel Martiny.]. J Lafitte. 1957.
Réédition Librairie Maloine. 1972. Comporte les deux premiers tomes de 1939 (l'énergie - points, méridiens, circulation) et 1941 (le maniement de l'énergie), augmentés de trois autres tomes (tome 3: la physiologie de l'énergie ; tome IV : les méridiens, les points et leurs symptômes ; tome V : les maladies et leurs traitements).





Soulié de Morant G. Acuponcture (communications 1929-1951). Paris: Guy Trédaniel. 1980.

Soulié de Morant G. Le diagnostic par les pouls (le I Sio Jou Menn traduit et commenté). Paris: Guy Trédaniel; 1983.
Gera: 4932.

Le diagnostic par les pouls (le I Sio Jou Menn traduit et commenté). Soulié de Morant G. Paris: Guy Trédaniel; 1983. [gera:4932].


Publications non médicales de Soulié de Morand en accès libre :
La Passion de Yang Kwé-Feï. Paris: L’Edition d’Art. 1924. 
Essai sur la littérature chinoise. Paris: Mercure de France. 1924.
La Brise au Clair de Lune. Traduction de George Soulié de Morant. Paris: Librairie Grasset. 1925.


Documents :
  1- La personnalite chez les chinois. 
Soulié de Morant G. la personnalite chez les chinois. L'Européen. 1931; 18 février:8.
Taille : 2.13 Mo | Ajouté le : 27 septembre 2010 | Téléchargements : 1041 | 0 Commentaire(s)

  1-1-Procession contre le choléra en Chine. 
Procession contre le choléra en Chine. L'illustration. 1902; 15 novembre. (Georges Soulié).
Taille : 850.19 Ko | Ajouté le : 08 juillet 2010 | Téléchargements : 886 | 0 Commentaire(s)

  1-LES RÊVES ÉTUDIÉS PAR LES CHINOIS. 
Soulié de Morant G. Les rêves étudiés par les chinois. Revue Française de Psychanalyse. 1927;1(4):733-49.
 En 1927, Marie Bonaparte demande à un sinologue, Georges Soulié de Morant, d'écrire deux articles concernant la Chine : un sur les Chinois et les rêves, l'autre sur la psychiatrie en Chine. Le premier de ces articles est paru dans le numéro 4 de la Revue Française de Psychanalyse que dirige alors Marie Bonaparte sous le titre : « Les Rêves étudiés par les Chinois ». L'auteur répertorie les rêves mentionnés dans Mémoires du Coffret de Jade rédigé par Siu Tchenn (né en 239 après J.-C.) Marie Bonaparte fait suivre ces rêves de notes personnelles concises.

Taille : 1.67 Mo | Ajouté le : 06 novembre 2009 | Téléchargements : 993 | 0 Commentaire(s)

  1b- L'acuponcture chinoise 
Soulié de Morant G. Mercure de France. 1932;811:31-59.
Taille : 1.01 Mo | Ajouté le : 07 novembre 2007 | Téléchargements : 2118 | 0 Commentaire(s)

  2- L'ACUPONCTURE CHINOISE ET SON INTERPRETE FRANCAIS. 
Drabovitch W. Mercure de France. 1939;985:28-36.
Taille : 336.84 Ko | Ajouté le : 13 novembre 2007 | Téléchargements : 1701 | 0 Commentaire(s)

  3- L'ACUPONCTURE FRANCO-CHINOISE (I). 
Soulié de Morant. France-Asie. 1951;65:417-421.
Cet article va donner lieu à un polémique avec de la Fuye (l'acuponcture franco-chinoise (II), publié dans le n°70 de France-Asie).
Taille : 1.62 Mo | Ajouté le : 05 décembre 2007 | Téléchargements : 1167 | 0 Commentaire(s)

  4- L'ACUPONCTURE FRANCO-CHINOISE (III). 
Soulié de Morant. France-Asie. 1951;71.
Suite de la polémique avec de la Fuye (réponse à l'acuponcture franco-chinoise (II), publié dans le n°70 de France-Asie).
Cet article donnera lieu à une dernière réponse de de la Fuye (l'acuponcture franco-chinoise (IV), publié dans le n°75 de France-Asie).
Taille : 334.78 Ko | Ajouté le : 27 novembre 2007 | Téléchargements : 1346 | 0 Commentaire(s)

  5- GEORGE SOULIE DE MORANT, SA VIE, SON OEUVRE. 
Jacquemin J. Revue Française d'Acupuncture. 1985;42:9-31.
George Soulié de Morant est né à Paris en 1878. Il fait ses  études chez les jésuites. Très jeune, il rencontre sa première  chance sous les traits de Judith Gautier (la fille de Théophile)  et, par elle, accède à la culture de l'Extrême-Orient. Chez elle,  une lettrée chinoise l'initie à la langue et à l'étiquette  chinoise. Sa deuxième chance est d'être envoyé en Chine à 21 ans  et d'y être engagé par le ministère des Affaires Etrangère. En  1905, lors d'une épidemie de choléra à Pékin, il découvre  l'acupuncture. Rentré en France, il rédige une oeuvre littéraire  et sinologique importante (40 ouvrages dont 7 romans). En 1927,  il réussit enfin à intéresser à l'acupuncture un premier groupe  de médecins français et devient l'artisan de la réussite de  l'acupuncture en France. Sa monumentale acuponcture chinoise sera  proposée à la commission du Prix Nobel en 1950. Il meurt en  1955, âgé de 77 ans.
Taille : 1.42 Mo | Ajouté le : 05 décembre 2007 | Téléchargements : 1252 | 0 Commentaire(s)

  6- GEORGE SOULIE DE MORANT, LES TEXTES MEDICAUX DE 1929 A 1951. 
Rempp C. Revue Française d'Acupuncture. 1985;42:39-42.
Nous proposons ici quelques extraits des communications faites  par George Soulié de Morant entre 1929 et 1951, extraits qui éclairent  la démarche l'ayant amené à la rédaction de son traité  d'acuponcture.
Taille : 225.75 Ko | Ajouté le : 05 décembre 2007 | Téléchargements : 1855 | 0 Commentaire(s)

  7- L'ACTUALITE DE SOULIE DE MORANT 
Kespi JM. Revue Française d'Acupuncture. 1985;42:43-45.
Nous envisageons ici l'actualité de l'oeuvre de Soulié de Morant  en acupuncture. Nous analyserons en particulier le diagnostic par  les pouls radiaux et l'acuponcture chinoise.
Taille : 136.40 Ko | Ajouté le : 05 décembre 2007 | Téléchargements : 1651 | 0 Commentaire(s)



Selectionnez la page: 1 2 3   [ Page Suivante >> ]