Sommaire
Accueil
Formations médicalesShow/Hide content
 Présentation
 Liste des séminaires
BibliothèqueShow/Hide content
 Centre de documentation
 Catalogue des périodiques
 Listes et Newsletters
 Demande de documents
 Nouveaux documents
UtilisateursShow/Hide content
 Accès utilisateur
 Demande d'adhésion
 Newsletters
Patients
Forums
GalerieShow/Hide content
 Accueil de la Galerie
 Nouveaux Médias
 Top 50
Contacts
 
Vous êtes ici > Formations médicales en acupuncture > POINT d'ACUPUNCTURE : APPROCHE THEORIQUE, CLINIQUE ET EXPERIMENTALE > Etude analytique des points d'acupuncture

Etude analytique des points d'acupuncture



Documents :
  A PROPOS DE FULIU (7RN) ET JIAOXIN (8RN). 
Franzini S. Revue Française d'Acupuncture. 1986;45:81-87.
les points fuliu (7Rn) et jiaoxin (8Rn) ont une disposition  admise, d'arrière en avant. D'importants textes anciens les  placent inversement, d'avant en arrière. Les termes plusieurs  fois séculaires de cette discussion restée ouverte sont présentés  en traduction et suivis des commentaires sur les dénominations  des points.
Taille : 374.95 Ko | Ajouté le : 11 avril 2008 | Téléchargements : 531 | 0 Commentaire(s)

  A PROPOS DU POINT YANGGUAN VG 3. 
Kespi JM. Revue Française d'Acupuncture. 1988;54:71-3.
Nous présentons ici quatre observations illustrant les fonctions  de yangguan (VG3) compris en tant que "terre du poumon" :  yangguan (VG3) est l'émergence du gros intestin et du rein en  tant qu'ils reçoivent ce qui est abaissé par le poumon, "toit des  viscères".
Taille : 287.41 Ko | Ajouté le : 11 avril 2008 | Téléchargements : 593 | 0 Commentaire(s)

  ETUDE DU ZU SAN LI (36 E) ET DE SES APPLICATIONS (2E PARTIE). 
Hawawini R. Revue Française d'Acupuncture. 1997;91:21-34.
Le choix de l'étude du point zu san li (36E) avec différentes associations de points, se justifie par l'importance de ses indications et fonctions intéressant l'énergie, le sang et le yang. Les associations données ne sont pas exhaustives. Elles intéressent les syndromes internes (li). Après un rappel physiologique, il est passé en revue l'ensemble des syndromes, maladies et pouls, dans lesquels zu san li (36E) est indiqué. Nous le retrouvons dans le traitement des wei, bi, shan, zhang, jué, tan-yin, vides de qi, de yang et de sang, plénitude de chaleur, et régularisation du shen. Zu san li (36E) est le point de référence de l'énergie jing acquise de la rate et de l'estomac, ce qui permet de comprendre l'importance et l'étendue de ses indications. The choice of studying zu san li point (S36) associated with various other points is justified by the quality of the indication it provides and its effects on energy, blood and the yang. The associations, the list of which is by no means exhaustive, relate to internal syndromes (li). After a review of physiological aspects, the article lists the entire range of syndromes, diseases and pulses for which the use of zu san li point (S36) is recommended. It is also found in the treatment of wei, bi, shan, zhang, jue, tan yin, qi voids, yang and blood voids, heat plenitude and regulation of the shen. Zu san li (S36) being the reference point of jing energy acquired from the spleen and the stomach, one can better understand the indication it provides.
Taille : 823.99 Ko | Ajouté le : 23 avril 2008 | Téléchargements : 819 | 0 Commentaire(s)

  ETUDE DU ZU SAN LI (36E) ET DE SES APPLICATIONS (Ier PARTIE). 
Hawawini R. Revue Française d'Acupuncture. 1997;89:9-21.
Le choix de l'étude du point zu san Ii (36 E) avec différentes associations de points, se justifie par l'importance de ses indications et fonctions intéressant l'énergie, le sang et le yang. Les associations données ne sont pas exhaustives. Elles intéressent les syndromes internes (Ii). Après un rappel physiologique, il est passé en revue l'ensemble des syndromes, maladies et pouls, dans lesquels zu san li (36 E) est indiqué. Nous le retrouvons dans le traitement des wei, bi, shan, zhang, jué, tan-yin, vides de qi, de yang et de sang, plénitude de chaleur, et régularisation du shen. zu san li (36 E) est le point de référence de l'énergie jing acquise de la rate et de l'estomac, ce qui permet de comprendre l'importance et l'étendue de ses indications.
Taille : 755.42 Ko | Ajouté le : 23 avril 2008 | Téléchargements : 1718 | 0 Commentaire(s)

  L'ORDINATEUR DE LA RENCONTRE. 
Couderc P. Revue Française d'Acupuncture. 1997;89:23-53.
Le triple réchauffeur est souvent dépeint comme une belle machine à vapeur, une « bête humaine » génératrice de vitalité. L'analyse de son mécanisme étagé fascine et rassure.
Le méridien shou shoo yang qui lui est associé suscite, quant à lui, une
interrogation polie : s'agit-il d'un exotisme supplémentaire consacré par l'histoire de l'acupuncture ? A quoi sert-il celui-là.? La perception du vécu de la pathologie de chacune de ses fondions, introduite par une prescription rigoureuse de chaque point, lève un coin de voile sur ce méridien un peu négligé et qualifie aussi de façon plus subtile la nature du triple réchauffeur. Ce présent travail, qui n'est qu'un essai, se donne pour but d'imager, au besoin par le biais de l'analogie, la dynamique ordinatrice, quasi vibratoire, qui se propage au sein d'un être faisant face à l'univers et rencontrant notamment la différence. Si zu kong (23 TR), appelé communément point de départ des méridiens shao yang, illustre probablement un trouble emblématique de « résonance » autour duquel se déclinent, au sein du méridien shou shao yang, chez le type (ren) shao yang, yang en mouvement, raffiné par le mouvement du feu-ministre, chacune des vingt-deux autres difficultés de procédure de ce méridien.
Taille : 1.83 Mo | Ajouté le : 23 avril 2008 | Téléchargements : 939 | 0 Commentaire(s)

  LA FLEUR DE JADE (18 RM). 
Lacourte B. Revue Française d'Acupuncture. 1997;91:7-11.
Voici une étude d'éléments du symbolisme occidental, juif et chrétien, que l'auteur relie analogiquement au point fleur de jade (18 RM).
Taille : 303.06 Ko | Ajouté le : 23 avril 2008 | Téléchargements : 633 | 0 Commentaire(s)

  LA PERLE ET LE DAIS. 
Lacourte B. Revue Française d'Acupuncture. 1996;86:7-19.
Taille : 862.88 Ko | Ajouté le : 23 avril 2008 | Téléchargements : 837 | 0 Commentaire(s)

  LE 25 DU MO. 
Cygler B. Revue Française d'Acupuncture. 1986;46:85-89.
Etude du point 25 Du Mo (VG), Suliao
Taille : 217.70 Ko | Ajouté le : 11 avril 2008 | Téléchargements : 715 | 0 Commentaire(s)

  LE 26 DU MO. 
Cygler B. Revue Française d'Acupuncture. 1985;41:37-44.
Etude du nom principal et nom secondaire symptomatologie selon  Soulié de Morant, Chamfrault, Nguyen Van Nghi, Duron, Roustan, Da  Cheng. Localisation, indications physiologiques et considérations  cliniques.
Taille : 425.70 Ko | Ajouté le : 11 avril 2008 | Téléchargements : 697 | 0 Commentaire(s)

  LES POINTS FENETRES DU CIEL, OU LA 1° LIGNE DE DEFENSE. 
Verdoux B. Congrés d'Acupuncture, AFERa, Nîmes. 1986;147-166.
Une étude attentive du Ling Shou (Dessouter, 1984) montre que les  points fenêtres du ciel (FDC) ou points de liaison jouent un role  important dans les processus de défense de l'organisme contre les  atteintes d'origine externe (Xié). Ces points peuvent être  considérés comme la première ligne de défense contre ces  agressions au niveau céphalique. Une tentative de rapprochement  des notions orientales et occidentales montre des similitudes  troublantes entre le rôle des points FDC et celui des ganglions  lymphatiques dans les atteintes infectieuses et inflammatoires de  l'extrémité céphalique. Les corrélations existantes au niveau  anatomique et physiopathologique sont un argument supplémentaire  en faveur de l'importance des points FDC dans la lutte contre les  énergies perverses.
Taille : 859.12 Ko | Ajouté le : 11 septembre 2008 | Téléchargements : 2229 | 0 Commentaire(s)



Selectionnez la page: 1 2   [ Page Suivante >> ]